Lutte contre le travail des enfants : L'offensive d'une Fondation et des Usa dans les forêts de l'ouest, de grandes actions dans la région de San-Pedro


La clé de la toute nouvelle école de Kamiagui remise aux encadreurs sous les regards de SE Paul Yekoo de l'ambassade des Usa à Abidjan et de Mme Caroll Miloky de Ici (Ph: F.B)

Plusieurs localités de San-Pedro, la nouvelle boucle du cacao ont bénéficié de divers dons dont des dotations en bâtiments scolaires faits par la Fondation International cocoa initiative (Ici) dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants.

Chose promise, chose faite. Il y a trois ans, la Fondation International cocoa initiative (Ici), grâce à un financement du Département du travail (USDOL)des Etats-Unis, s’engageait pleinement dans la réalisation de certaines œuvres à San-Pedro dans le cadre du projet ‘’Eliminer le travail des enfants dans la zone de la cacao- culture’’ (Eclic). Ces deux entités se mettaient ensemble pour mener une grande offensive visant à accompagner 50 communautés de la nouvelle ‘’boucle du cacao’’ pour la création d’un environnement protecteur pouvant permettre à chaque enfant d’accéder à une meilleure éducation de base dans le respect de ses droits, notamment en étant exempt de travail des enfants. Depuis ce jeudi 20 septembre 2018, cette collaboration a montré ses premiers fruits. Il s’agit des dons divers dans plusieurs localités de la région de San-Pedro qui ont été faits en présence des dirigeants de la Fondation susmentionnée, mais aussi du Premier Secrétaire de l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan, qui a effectué le déplacement, à cet effet, pour représenter l’USDOL.

En effet, ce sont quatre infrastructures scolaires composées d’un bâtiment de trois salles de classe toute équipée chacune avec bureau du directeur, un bloc de trois latrines avec lavage des mains, le tout alimenté par un branchement sommaire, que l’Ici et les Usa ont livré aux populations. En cette rentrée scolaire, c’est la joie respectivement dans les localités de Gligbeuadji, de Kamiadji, de Ipouba, et de Sinikosson, ainsi qu’à Kouadiokro où les donateur ont procédé à la réhabilitation entière d’une école de 6 salles de classes avec bureau du directeur et d’un appatam. En plus de ces infrastructures, ce sont 9000 kits scolaires et des manuels didactiques pour les enseignants qui ont été distribués aux écoliers et à leurs encadreurs. Les parents, premiers responsables de l’avenir de leurs enfants, ne seront pas oubliés. A eux, Ici et les Usa ont prévu du matériel, notamment des pairs de bottes, des brouettes, des atomiseurs, décortiqueuses et autres broyeuses comme soutien aux activités génératrices de revenus.

 

Kamiagui

L'ancienne école de Kamiagui jouxtant les nouvelles classes opérationnelles depuis la rentrée des classes du 10 septembre 2018

 

Au nom de sa fondation et de ses dirigeants, la responsable du projet Eclic, Mme Caroll Miloky, s’est réjouie, au cours de la cérémonie officielle organisée à Kamiagui, dans la sous-préfecture de Gabiagui, de l’aboutissement des efforts conjugués de son organisation avec l’appui des Usa. Ces appuis aux communautés, a-t-elle fait noter, sont le témoignage que le phénomène combattu est belle et bien une réalité. Aussi, a-t-elle invité les populations à plus de cohésion et de dynamisme autour de la lutte contre le travail des enfants pour la scolarisation de ces derniers, avec un accent particulier pour les petites filles. « Plus aucun enfant ne doit plus rester à la maison. Vous avez maintenant des bâtiments scolaires tout neufs. Inscrivez vos enfants à l’école pour leur donner des chances de devenir de hauts cadres de cette région et de ce pays dabs quelques années », a lancé Mme Miloky, qui a exhorté les écoliers à profiter au maximum des infrastructures à eux offertes pour leur développement et pour leur épanouissement.

Représentant de l’Usdol, le Premier Secrétaire de l’ambassade des Usa à Abidjan, a donné quelques détails sur le partenariat de son pays avec Ici qui a commencé déjà à produire ses fruits en mi-chemin du projet Eclic. Selon SE Paul Yeskoo, c’est un financement de 2,5 milliards de f Cfa qui a été dégagé pour ce projet visant à aider plus de 5400 enfants concernés par le travail des enfants et 1200 ménages dans le cadre de l’appui aux activités génératrices de revenu. Le diplomate américain a saisi l’occasion pour souhaiter que bon usage soit fait des établissements dont les clés ont été remises pour le bien des enfants, « le futur de la Côte d’Ivoire ». « La place des enfants se trouvent dans des salles de classe, à l’école, et non dans des plantations ». Ainsi se résume l’intervention du préfet de Région, Ousmane Coulibaly, présent à la cérémonie. Laquelle lui a servi de tribune également pour lancer un appel aux populations contre l’occupation illégale des forêts classées.

 

F.D.BONY

Envoyé spécial

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte