Promotion de l’éducation : L’ambassade du Liban offre 100 kits scolaires à la fondation Nady Rayess


Les efforts de la fondation Nady Rayess « Lis-moi un avenir » pour l’alphabétisation, l’éducation et la scolarisation des enfants ne passe pas inaperçus aux yeux de l’Ambassade du Liban en Côte d’Ivoire. Bien au contraire. D’ailleurs, la chancellerie entend accompagner les efforts de la fondation.

Après la distribution récente de plus de 3.000 kits scolaires à 3 établissements qu’il a visités, le chargé d'Affaires de l'Ambassade du Liban Mohamed Khalil, a décidé d’en faire autant en offrant 100 kits à la fondation Nady Rayess. Le vendredi 21 septembre 2018, l’ambassadeur, à la tête d’une délégation, a rencontré la présidente de la fondation, Imane Rayess, à cet effet. Lors de la rencontre qui a eu lieu à Marcory, l’émissaire de l'Ambassade a expliqué les motivations de cette démarche qui vise, a-t-il expliqué, à apporter la contribution du Liban aux différentes initiatives d’aide à l’éducation en Côte d’Ivoire.

« Son excellence monsieur l’Ambassadeur a visité 3 écoles en Côte d’Ivoire. Il a été très touché par les difficultés constatées dans certains établissements notamment au niveau des infrastructures et les conditions dans lesquelles les enfants étudient. Nous sommes dans une action où nous avons envie que les Libanais participent à la résolution des questions sociales. », a indiqué l’hôte de Mme Rayess. Sur le choix de la fondation Nady Rayess, M. Khalil a expliqué qu’elle est due aux nombreux efforts consentis par ladite fondation pour aider à résoudre les questions sociales en l’occurrence celle portant sur l’éducation.

Il a par ailleurs invité l’ensemble de la communauté libanaise à emboîter le pas à la fondation « Lis-moi un avenir », pour contribuer, chacun à son niveau, à adresser ces questions et aider au développement du pays. « Il est fier de ce que fait la fondation Nady Rayess et encourage tous les Libanais à contribuer à leur niveau à aider à la résolution de ces problématiques sociales », ont exhorté les membres de la délégation tout en exprimant leur reconnaissance et leur joie face aux actions entreprises par la fondation et sa responsable.

Pour sa part, la fondatrice de l’Organisation qui œuvre à l’alphabétisation, à l’éducation, à l’autonomisation des jeunes filles de milieux défavorisés à travers notamment la formation à des métiers, a salué le geste de la chancellerie. « Je vous félicite de ces actions d’offrir des kits scolaires (…) de faire de vrais gestes sociaux. Je remercie l’action et je suis enchantée de les recevoir chez nous dans ce contexte », a traduit Mme Rayess. Qui n’a pas manqué, à l’occasion, de relever les cas de naissances non-déclarées dont l’importance constitue, à l’en croire, un obstacle dans la scolarisation des enfants en âge d’aller à l’école, un chantier dans lequel la fondation s’est engagé depuis les deux dernières années. Aussi, a –t-elle appelé à se pencher sur l’amélioration de cette situation.

 

Alassane SANOU

Alassane SANOU

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte