Pérennisation des performances des entreprises de presse : Les recettes de Dr N’guessan Kokorey Serge


Dr N’guessan Kokorey pose fièrement avec son directeur de thèse, Pr. N’goran-Poamé Léa Marie (Ph : DR)

« Entreprise de presse écrite en Côte d’Ivoire et culture d’entreprise : Contribution à la pérennisation des performances » ; c’est le sujet de la thèse de doctorat, option sémiotique et entreprise, qu’a traité et soutenu avec brio celui qui est devenu depuis le mardi 30 octobre 2018 Dr N’guessan Kokorey Serge. 

A l’amphi B du campus II de l’université Alassane Ouattara de Bouaké, ce jour-là, l’impétrant, par la qualité de son travail ,a obtenu du jury présidé par M. Tchitchi Toussaint Yaovi, professeur des universités venu de l’université d’Abomey-Calavi (Uac-Bénin), la mention Très honorable. N’guessan Kokorey a défendu la thèse selon laquelle « les entreprises de presse écrite, en dépit de l’apparente floraison de publications, semblent être dans un état de balbutiement prolongé, où de nombreuses fonctions structurelles, notamment les pratiques de gestion du personnel et les méthodes de gestion, existent, mais fonctionnent mal ».

Il a démontré que la pérennisation des performances des entreprises de presse passe par la formation du projet du groupe (de l’entreprise de presse écrite) d’une manière détaillée et claire; l’implication davantage de l’ensemble des employés, la définition claire des clauses du contrat psychologique ; la mise en œuvre d’une réelle stratégie de distribution et d’appropriation des produits de presse écrite.*

Cette pérennisation passe aussi par la formulation et l’évaluation permanente de la culture (d’entreprise); l’élaboration de manière objective des fondements structurels et fonctionnels ; l’observation de l’adéquation des besoins individuels et ceux de l’entreprise. Le tout soutenu par un système de gestion intégré. Pour arriver à ses conclusions, l’impétrant a privilégié une démarche ayant pour base l’approche systémique (et structurale) qu’est la démarche hypothético-déductive.

Cette posture lui a permis de ressortir les sous-systèmes d’identification de la culture d’entreprise, qui se présentent sous 3 volets fondamentaux : l’entretien de l’engagement du personnel pour un but commun ; le développement d’une compétence pour une performance supérieure et la pérennisation de l’engagement et de la compétence par la cohérence. Notons que les travaux de thèse de Dr N’guessan Kokorey Serge ont été dirigés par le professeur N’goran-Poamé Léa Marie de l’université Alassane Ouattara de Bouaké.

Franck SOUHONE

Franck Souhoné

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte