Yopougon : week-end mouvementé : Affrontements sanglants entre étudiants; Des tirs entendus, un mort et de graves blessés


13/11/2018
Yopougon : week-end mouvementé : Affrontements sanglants entre étudiants; Des tirs entendus, un mort et de graves blessés

Le samedi 10 novembre 2018 a été particulièrement marquée par une violence, suite aux différents affrontements entre factions d’étudiants de grandes écoles. Ces affrontements se sont soldés par la mort d’un des antagonistes.

Tout part ce samedi d’un congrès électif contesté dans les locaux de l’Esii, établissement supérieur, au quartier Toits rouges, dans la commune de Yopougon, qui avait été choisi pour départager les deux candidats aux élections du secrétariat national du Collectif des étudiants des grandes écoles et élèves de l’enseignement technique et professionnel de Côte d’Ivoire (Cegept-ci) que sont Koua Raymond et Bini Kouakou. Très vite, les échanges débouchent sur des échauffourées avant de virer à une violente bagarre de tranchée où tous les objets sont utilisés pour se défendre ou attaquer.

A relire: Grèves des enseignants et étudiants : C'était chaud au campus de Cocody, des grévistes bastonnés et arrêtés par la police

Alertées, les forces de l’ordre débarquent sur les lieux. Devant ces affrontements généralisés, elles ont procédé à des tirs nourris de sommation. Finalement, ces forces ont réussi à ramener un calme précaire ponctué de bagarres isolées, de courses-poursuites dans les quartiers entre étudiants émeutiers.

De graves blessés sont enregistrés. Camara Moussa, lui, va succomber à ses blessures alors qu’il était évacué au Chu de Yopougon.

Cette situation était prévisible puisque les anciens du Cegept-ci ont publiquement désavoué le bureau exécutif national dudit collectif qui, au cours d’une assemblée générale en août 2018, avait annoncé l’organisation d’un congrès électif.

Nempé Serge, secrétaire national du Cegept-ci sortant qui n’était pas candidat, a dénoncé cette situation. « Je m’incline devant la mémoire de cette victime et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Lorsque les anciens ont annulé notre congrès, j’ai appelé à une grande réunion de concertation mais je n’ai pas été écouté et voilà les résultats », nous a-t-il confié, peu après 12h, ce samedi.

Quant à un ancien qui a voulu garder l’anonymat, il a indiqué que « (leurs) actions consistaient à éviter les tensions. Ce sont les diviseurs qui ont suscité et encouragé les affrontements ». Une plainte pour meurtre a été portée au commissariat de Police du 19ème arrondissement par les proches du défunt Camara Moussa.

M’BRA Konan

 

 

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome