Grève des enseignants du préscolaire et du primaire publics : Des directeurs d’école refusent d’abandonner leurs postes


Les directeurs des huit écoles du groupe scolaire Lac de Koumassi n’ont pas suivi le mot d’ordre de grève de cinq (5) jours lancé par les 15 syndicats réunis au sein de l’Intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (Iseppci) et qui a démarré, le lundi 10 décembre 2018. Ils ont continué à donner les enseignements à leurs élèves, alors que les classes des autres enseignants étaient hermétiquement fermées.

‘’ Je suis d’accord pour la grève mais nos camarades auraient dû ne pas signer la trêve sociale, en août 2017, avec le gouvernement. S’ils tiennent à aller en grève, qu’ils renoncent aux stocks d’arriérés que le gouvernement a commencé à payer'’, nous a confié l’un d’entre eux qui est à trois années de sa retraite.

A Marcory, au groupe scolaire Boulevard du Gabon, de cinq (5) écoles en plus d’une maternelle, il n’y avait l’ombre d’aucun instituteur et d’élèves, dans l’après-midi. Renseignements pris, il n’y a pas eu cours depuis le matin, tous les élèves arrivés sont repartis chez eux.'’ On nous a demandé de revenir lundi pour voir'’, nous a informé un enfant en tenue civile qui jouait avec ses camarades. Toujours, dans la même commune, toutes les classes étaient fermées, au groupe scolaire Méa Kouadio de trois (3) écoles et d’une maternelle.

A relire: Grève des enseignants du préscolaire et primaire : Le Gouvernement Gon sous pression

Comme ici, la plupart des écoles, tant à Abidjan qu’en province, ont fermé ce lundi.

Rappelons que les enseignants exigent : la suppression des cours du mercredi ; l'organisation de concours exceptionnels de promotion dans les emplois de l'enseignement préscolaire et primaire des grades C3, B3, A3 au grade A4 ; la finalisation du profil de carrière (avec l'occupation de l'emploi d'inspecteur pédagogique du préscolaire et du primaire et celui de l'inspecteur à l'extra-scolaire de grade A4 créés en 2009 ; la réforme de l'emploi de conseiller pédagogique du préscolaire et du primaire ; la création de l'emploi de conseiller de l'administration scolaire de grade A3); la promotion des instituteurs adjoints et des instituteurs ordinaires (la suppression du concours de promotion des instituteurs adjoints et la réinstauration de l'examen de Cap intégration , l'ouverture du concours des Iepp aux instituteurs ayant 10 années d'ancienneté et 7 années d'ancienneté et titulaire d'une licence) et la revalorisation de l'indemnité de logement.

 

Dominique FADEGNON

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte