Cocody : Un immeuble en passe de s’écrouler sur des habitants


Ph DR

Dans la commune de Cocody, à Angré-Djibi, 9e tranche, un drame est en train de se profiler à l’horizon. C’est que la construction d’un immeuble présente d’énormes risques pour les premiers habitants.

En tout cas, cet immeuble, à vue d’œil, est penché du côté des logements les plus proches. Le risque d’effondrement éventuel de cet immeuble et le danger auquel sont exposées plusieurs personnes, ont obligé le ministère de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, à réagir. « Ce bâtiment doit respecter le permis de construire qui est de R+1 », nous a révélé S. A., un agent dudit ministère lorsqu’il a constaté que malgré les mises en garde, ledit bâtiment est en R+3 qui évolue vers un R+4.

Mieux, le Tribunal de Première instance d’Abidjan-Plateau, qui a été saisi par Koffi N’Goran Justin, le voisin immédiat, a été clair dans sa décision contenue dans l’ordonnance de référé N°3789 du 25 juillet 2018. « Ordonnons la suspension des travaux de construction de l’immeuble sis à Abidjan-Cocody Angré Djibi 9e tranche, entrepris par monsieur Bamba Anliou, sur la partie non autorisée par l’arrêt N°18-046 du 18 juin 2018 du maire de Cocody, accordant le permis de construire et ce , sous astreinte de 50.000 francs Cfa par jour de retard, à compter de la signification », a tranché la Justice qui a également demandé la réalisation d’une expertise confiée à Aka Aka Paul, expert immobilier judiciaire pour voir si effectivement, l’appartement présente des risques d’effondrement, en raison de l’apparition des fissures sur les murs, que nous avons constatées de nous-même, lors de notre passage, le jeudi 10 janvier 2019. Le cabinet de l’expert immobilier, avec lequel nous avons échangé, le jeudi 10 janvier 2019, a reconnu être au four et au moulin pour sortir une expertise incontestable.

Tous les riverains menacés

Koffi N’Goran Justin, le voisin immédiat, subit des désagréments, régulièrement. « À cause de la proximité de nos deux bâtiments résultants de leur fait, nous subissons tout le temps, des désagréments, notamment des chutes de débris de briques, des morceaux de gravier, de ciment, de bois, de planches, de fers à béton, qui nous tombent dessus. De sorte que nous avons déserté notre arrière-cour, pourtant aménagé pour nous et nos visiteurs », a déclaré M. Koffi.

En dehors de Koffi Justin, presque tous les riverains sont dans le collimateur d’Ali Fadé, superviseur des travaux du bâtiment litigieux. C’est le cas de Degny, président de l’association des riverains, qui mobilise ceux-ci contre cette construction risquée, qui est régulièrement menacé. Il a même décidé de saisir le commissariat de Police du 35e arrondissement.

Ali Fadi, superviseur de l’immeuble, et Bamba Anliou (propriétaire) n’ont pas voulu donner leur version des faits. Toutes nos tentatives d’entrer en contact avec eux, se sont avérées infructueuses. À Ali Fadé que nous avons tenté de joindre, le jeudi 10 janvier 2019 à 9h34mn, à 9h35mn et à 13h14mn, nous lui avons laissé un message (Sms).

M’BRA Konan

M'Bra Konan

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte