Education nationale

Les enseignants volontaires délogent les personnels et menacent : « Sans notre argent, pas de rentrée »


06/09/2012
Les ex-enseignants volontaires des ex zones du centre, nord et ouest de la Côte d ‘Ivoire menacent de boycotter la dite rentrée scolaire s’ils ne reçoivent pas les 30 mois d’arrières que leur doit l’Etat de Côte d’Ivoire.

C’était le 04 septembre 2012 lors d’un sit- in qui a eu lieu dans la cour de la Direction régionale de l’éduction nationale (Dren) de Korhogo organisé par la coordination régionale. « Trente mois d’enseignements dispensés n’ont pas été payés. 30 décès ont été enregistrés dans nos rangs du fait de la pauvreté parce qu’ils n’ont pas eu les moyens pour se soigner alors que l’Etat a procédé au recrutement de 8000 enseignants dont 3000 professeurs dans le secondaire qui reçoivent mensuellement 100 000 Fcfa comme primes », ont indiqué Tuo Walehè, professeur de mathématique au lycée moderne de Korhogo et ses camarades.

Par ailleurs, le secrétaire général de la coordination régionale du district des savanes du mouvement des ex-enseignants volontaires a exigé à l’Etat ce qu’il leur doit. « Sans notre argent, il n’y aura pas de rentrée scolaire », ont averti les enseignants volontaires. Après le sit-in, les grévistes se sont ensuite dirigés vers les établissements primaires et secondaires publics et ont contraints le personnel assurant la permanence à fermer les bureaux. Le Cafop de Korhogo n’a pas été épargné. A la préfecture, les mécontents ont remis une motion aux autorités.

Aly OUATTARA

Correspondant régional

Linfodrome.ci

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome