Congrès de l'UGTCI

Suzanne Vléi, une autre candidate, demande le report de l'élection


09/09/2012
Après Adé Mensah (candidat naturel), Joseph Abagnérin et Coulibaly Mariata épouse Guiéhoa au poste de secrétaire général de l'UGTCI, une autre candidate vient de se signaler. Il s'agit de Suzanne Dazaon Vléi, secrétaire générale de l'Union régionale des travailleurs de Guiglo.

Elle a annoncé sa candidature hier vendredi 07 septembre, au cours d'une rencontre avec la presse à Koumassi-Remblais. Mais avant, elle a déploré les campagnes médiatiques et la bataille juridique qui rythment la vie de cette centrale depuis quelques jours. ''De mémoire de syndicaliste, c'est la première fois que l'on assiste à des candidatures pléthoriques pour briguer le poste de secrétaire général sans même que nous organisions un congrès. Car, c'est au cours du congrès que les intentions de candidature sont enregistrées'', a introduit le conférencier, qui a milité pour le report du congrès électif.

Au soutien de cette prise de position, Suzanne Dazaon Vléi affirme qu'elle a réceptionné des mandats qui ne sont pas conformes aux statuts et règlements intérieurs de la centrale. A titre d'exemple, madame le conférencier a indiqué que l'Article 22 du règlement intérieur stipule que «Toute organisation non à jour de ses cotisations ne peut être représentée au congrès».

Or, dans le cas de figure, s'inquiète l'oratrice, personne ne sait qui est à jour de ses cotisations et qui ne l'est pas. ''Aujourd'hui, ceux qui sont pressés d'aller au congrès ont envoyé des mandats à certains délégués qui ne sont pas à jour de leurs cotisations. C'est illégal, c'est pourquoi je milite pour le report du congrès afin qu'ensemble, nous ayons des documents fiables pour son organisation'', a-t-elle plaidé notamment.

G. DE GNAMIEN

G de Gnamien

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome