Grève: L’enseignement primaire et préscolaire public paralysé


04/02/2019
Grève: L’enseignement primaire et préscolaire public paralysé
La grève des enseignants a été suivie sur toute l'étendue du territoire national.

Le mot d’ordre de grève décrété par l’intersyndicale de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (Iseppci) est largement suivi à Abidjan et sur toute l’étendue du territoire national. Les portes des classes sont restées hermétiquement fermées. Point de présence d’élèves et d’instituteurs dans les cours d’écoles.

Cela fait quelques jours que des enseignants annonçaient une grève pour ce lundi 04 février 2019 pendant que certains avaient déjà arrêté les cours depuis plus de deux semaines. Aujourd’hui, tous les enseignants ou presque, sur toute l’étendue du territoire national seraient rentrés dans la danse.

Le silence du gouvernement face à cet appel avait poussé certains il y a deux semaines a arrêté les cours dans certains établissements scolaires du pays. Ils ont décidé de passer à l’action ce lundi 04 février comme ils l’avaient annoncé. Plusieurs établissements à Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur du pays sont touchés par cet arrêt des cours. 

En effet, l’intersyndicale de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire revendique entre autres : la suppression des cours de mercredi, l’organisation des concours exceptionnels de promotion des emplois des enseignants du préscolaire et primaire de grade C3 au grade A4. Il s’agit également de la finalisation du profil de carrière avec l’occupation de l’emploi d’inspecteur pédagogique du préscolaire et du primaire et de l’inspecteur à l’extrascolaire de grade A4 créé depuis 2009, la réforme de l’emploi de conseiller pédagogique du préscolaire et primaire ainsi qu’avec la création de l’emploi de conseiller...

Rappelons que les grévistes annoncent un arrêt illimité des cours si le gouvernement ne satisfait pas  leurs demandes d’ici la fin de cette semaine.

Maxime KOUADIO

1 | 2