Recrutement de 10.300 enseignants contractuels/ Amadou Gon Coulibaly aux candidats : « Des dispositions vont être prises dans votre contrat… »


30/04/2019
Recrutement de 10.300 enseignants contractuels/ Amadou Gon Coulibaly aux candidats : « Des dispositions vont être prises dans votre contrat… »
Amadou Gon Coulibaly en visite dans un centre de composition.

Prévu dans le programme social du gouvernement, le concours pour le recrutement de 10.300 enseignants contractuels a été lancé, dimanche 28 avril 2019. Les 12.000 candidats inscrits dans le centre du lycée moderne d’Abobo ont reçu la visite du chef du gouvernement, Amadou Gon Coullibaly, qui avait à ses côtés la ministre en charge de l’Education nationale, Kandia Camara.

A l’occasion, le Premier ministre a expliqué que des dispositions vont être prises dans le contrat des admis. Cela vise, selon lui, à éviter que les recrues qui viennent combler le déficit en enseignants dans les écoles primaires et secondaires, ne s’ajoutent à la liste des grévistes. « Il y aura un contrat. Le ministère de l’Education nationale travaille à un contrat qui va les lier à l’Etat. A l’intérieur des contrats, des dispositions seront prises pour leur engagement à venir donner des cours aux enfants. Qu’ils le prennent en sachant qu’ils ne viennent pas pour faire grève et perturber l’école. Cela sera intégré dans leur contrat », a informé Amadou Gon Coulibaly, ajoutant que ceux qui vont être retenus au terme des compositions du jour en mathématiques, français et culture générale, ne sont que des contractuels.

« C’est après une période de deux ans que la question de leur intégration à la Fonction publique sera posée. Pendant ces 2 années, je suis persuadé qu’ils ne commettront aucune faute parce qu’ils ont tous envie d’intégrer la Fonction publique », a-t-il confié. Bien avant, le chef du gouvernement s’est réjoui de l’engouement autour de ce concours exceptionnel qui enregistre 73.000 candidats pour 5300 postes disponibles au primaire et 16.000 candidats pour 5000 postes dans le secondaire.

« J’ai expliqué aux candidats que dans toutes les réflexions qui ont été menées, l’investissement le plus important pour l’avenir d’un pays, c’est l’investissement dans l’éducation. C’est pour cela que la décision de l’Education pour tous (Ept) a été prise et c’est pour cela que le gouvernement se donne les moyens de combler le déficit en enseignants. Et ceci, en dehors du recrutement qui se fait par voie de concours d’entrée au Cafop. Cette étape est un élément important du programme social du gouvernement », a indiqué M. Gon Coulibaly, tout en soulignant que dans le même le secteur Education/Formation, des appels d’offres pour 500.000 tables-bancs ont déjà été lancés.

A cela vont s’ajouter ceux concernant la construction de latrines dans les écoles à l’effet de régler les problèmes d’assainissement. Pour sa part, la patronne de l’école ivoirienne, Kandia Camara a signifié que les admis seront opérationnels dès la rentrée prochaine. « Ils vont être formés pendant les vacances. Et leur formation va se poursuivre pendant qu’ils seront sur le terrain », a-t-elle précisé.

Marcelle AKA

Marcelle Aka

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome