Education nationale: La fermeture de plusieurs écoles annoncée

Kandia Camara demande aux préfets de l'aider à éviter les écoles boutiques islamiques
La ministre Kandia remettant une carte. (Ph: DR)

La Commission nationale de la Carte scolaire statue sur les résultats issus des travaux des commissions locales, valide les résultats concernant les créations, ouvertures, extensions, changements de dénomination, fermetures d’écoles primaires et de collèges érigés en lycée, et élabore les besoins prévisionnels pour les années 2019 à 2022. Ses assise se se sont déroulées, le jeudi 23 mai 2019, à Cocody, autour du thème :'' Bilan et perspectives du Sig-carte scolaire''.

Ainsi, dans son exposé, Yao-Touré Aminata, sous-directeur de la prospective et de la planification, présentant la synthèse nationale (rapports de toutes les régions) des mesures de la Carte scolaire 2019, a indiqué que 21 écoles (3 du préscolaires et 18 du primaire) seront fermées, à la rentrée scolaire 2019-2020 prochaine. Ce sera à Ferkessédougou, Dimbokro, Séguéla, Korhogo, Agboville, Man et Touba parce que construites dans des forêts classées. Les sites occupés ou les effectifs sont faibles.

3686 demandes de salles de classe ont été formulées dans le préscolaire (688), le primaire (2260) et le secondaire (739). Dans le préscolaire et le primaire, 3077 classes vont ouvrir. Au niveau du privé, l'ouverture de 26 établissements du préscolaire et 128 du primaire est envisagée. 35 collèges à base 2, 3 et 4 sont attendus pour ouverture avec 89 salles, au total. En seconde, il y aura 20 classes dont 10 de A et autant de B. Il y a 181 demandes de changement de dénomination, avec 174 au préscolaire et 11 au secondaire.

Répondant à une préoccupation concernant les écoles islamiques, la ministre de l'Education nationale, de l'enseignement technique et de la formation professionnelle, Kandia Camara, a demandé aux préfets d'aider ses services à faire en sorte qu'il n'y ait pas d'école boutique. '' On voudrait demander aux sous-préfets et préfets d'aller vers les Dren (Directions régionales de l'Education nationale) et nous aider à identifier les écoles islamiques parce que chaque jour, elles se créent'', a-t-elle lancé. Bien avant, la ministre a souhaité la répartition équitable et inclusive des écoles.

Le Directeur des stratégies, de la planification et des statistiques (Dsps), Fofana Mamadou, a noté la nécessité de relever le défi d'une Carte scolaire équitable au profit de tous les enfants.

Notons qu'une remise de cartes des établissements scolaires géo localisés, grâce à l'Application du système d’information géographique (Sig), et ordinateurs à 32 Dren, a été faite.

Dominique FADEGNON

 

Dominique Fadégnon

|

  • SOURCE: Soir info
Previous ◁ | ▷ Next
 
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte