Récent soulèvement à Sipilou: Un policier mis aux arrêts


07/06/2019
Récent soulèvement à Sipilou: Un policier mis aux arrêts
Ce qu'il est resté du poste de police après le passage des populations (ph d'archives).

Le sergent L. Koné, en service à Sipilou, une localité de l'ouest du pays, dans le département de Biankouma, dans la région des dix-huit Montagnes (Ouest), a été mis aux arrêts et conduit à l'Ecole nationale de Police à Abidjan, il y a quelques jours.

Cela, en attendant son transfèrement à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (Mama). Selon nos sources, ce policier est accusé d'avoir ouvert le feu sur un chauffeur de taxi-moto appelé ‘’Jagger’’, et l'a mortellement atteint, le mardi 14 mai 2019.
Rappelons que ce jour, à en croire les témoins, le chauffeur de moto-taxi, qui partait pour le village de Diguita (village Guinéen) avec une passagère, a été stoppé au corridor. Il lui est exigé de payer 1000 francs Cfa, avant de franchir la barrière. Ce qu'il fait. Mais un autre policier, le sergent L. Koné, lui, aurait exigé qu'il paie à nouveau. Ce qu'il aurait refusé, avant de décider de poursuivre sa route. Non content, l’élément des forces de l’ordre aurait tiré d’abord dans les roues de l’engin, avant qu’une seconde balle n’atteigne le chauffeur. Prise de panique, la passagère alerte les populations. Celles-ci trouvent la victime agonisante. Conduit à Yorodougou, sur la route de Man, Jagger va succomber à ses blessures.
La colère de la population ne va pas se faire attendre. Elle organise une descente musclée sur le poste de police frontalier avec la Guinée. Tout est saccagé. Il convient de souligner que ce poste a été inauguré, seulement en avril dernier.

Dominique FADEGNON

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte