Prestations de la Couverture maladie universelle: Les consultations fixées à 100 F Cfa dans les zones rurales


15/06/2019
Prestations de la Couverture maladie universelle: Les consultations fixées à 100 F Cfa dans les zones rurales
Dr Christian Brou expliquant la tarification des prestations.

Bonne nouvelle pour les populations des zones rurales. Dans le cadre des prestations de la Couverture maladie universelle (Cmu), qui entre en vigueur, le 1er octobre 2019, elles auront à débourser 100 F Cfa pour les consultations dans les centres de santé ruraux.

Fini cette hantise de ne pas pouvoir se soigner faute d’argent. Car en plus de payer que 100 F Cfa pour se faire ausculter par le médecin, les populations des zones rurales auront un ticket modérateur de 30 %. La Caisse nationale de l’assurance maladie (Cnam) se charge de payer les 70 % du taux de couverture de cette assurance obligatoire. Ces informations ont été données, hier jeudi 13 juin 2019, par Dr Christian Brou, directeur des prestations à la Cnam. C’était au Plateau, dans les locaux de la Cnam, au cours d’une séance de formation à l’attention des journalistes sur la thématique « Des actes et la tarifications de la Cmu ».En croire le directeur des prestations, c’est une aubaine pour ces populations des zones rurales au sein desquelles sévissent la pauvreté et la misère. En tout cas, tout a été pensé par la Cnam pour permettre à la population ivoirienne de bénéficier de soins de qualité et à moindre coût. Et ce n’est pas abusé de dire que rien n’a été fait au hasard. De fait, comme l’a expliqué Dr Christian Brou, les tarifs préférentiels fixés par arrêté dans le cadre de cette assurance maladie l’ont été en fonction de la bourse de l’ensemble des populations vivant sur le territoire national. Ainsi, en médecine générale les prestations sont fixées à 500 F Cfa dans les Centres de santé urbain (Csu) et les Formations sanitaires urbaines (Fsu) et, 1000 F Cfa dans les Hôpitaux généraux (Hg). Quant aux Centres hospitaliers régionaux (Chr) et Centres hospitaliers universitaires (Chu), les actes sont délivrés après avoir déboursé la somme de 1500 F Cfa. Toutefois, pour éviter les abus, le directeur des prestations a confié que des balises ont été mises en place. Le bénéfice de la prise en charge de la Cmu, a-t-il fait observer, est subordonné au respect du parcours de soins tel que défini par le décret de création de la Cmu. En d’autre terme, la pyramide sanitaire sera scrupuleusement respectée. « C’est après avoir été consulté par les centres de santé de base que le malade peut être orienté, sur prescription du médecin, dans les structures sanitaires de référence. Mais une exception est faite pour les cas d’urgence. Quand le pronostique vital du patient est engagé », a spécifié le cadre de la Cnam avant de dévoiler les tarifications des actes médicaux qui vont de 100 F Cfa à 2000 en passant par 5000, 7500 et 10000 F Cfa. Et ce, en fonction du niveau de la catégorie à laquelle appartient l’établissement sanitaire. En plus de cet aspect, a expliqué Dr Christian Brou, dans chaque classe thérapeutique, ont été choisies des molécules et des formes de présentation permettant de prendre en charge les pathologies du panier de soins. Un panier de soin très large qui prend en compte de nombreuses maladies. Cependant, pour bénéficier ce cette vaste gamme de soins, les assurés sociaux doivent cotiser à hauteur de 1000 F Cfa par personne. Pour une meilleure collecte et surtout une lisibilité de ces cotisations, a expliqué Sako Madi directeur du Système d’Information, la Cnam a décidé de s’appuyer sur des partenaires dont des institutions de mutualité sociale, des banques et des maisons de téléphonie mobile. Ceux-ci,a-t-il signifié auront pour tâche de collecter les cotisations et de les reverser par la suite à la Cnam. Il est bien de rappeler que le prélèvement des cotisations à la source débute le 1er juillet suivi de l’entrée en vigueur des prestations le 1er octobre 2019. 1,3 millions de personnes ont été enrôlées depuis le lancement de l’opération d’enrôlement.

Elysée YAO

 

Elysée Yao

|

  • SOURCE: Soir info

1 | 2

 

Videodrome