Université Félix Houphouët Boigny de Cocody: Un affrontement entre des éléments de la Fesci fait 3 blessés

Ce qui a tout provoqué
04/07/2019
Université Félix Houphouët Boigny de Cocody: Un affrontement entre des éléments de la Fesci fait 3 blessés
Le secrétaire général national de la Fesci, Saint Clair Allah a mis en garde tous les fauteurs de troubles de son organisation

Grande frayeur hier mardi 02 juillet 2019 à l'université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan Cocody. Des éléments de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) se sont illustrés de la mauvaise manière. Ces derniers ont perpétré des actes de violence sur certains de leurs camarades, sapant les consignes du nouveau secrétaire général national, Saint Clair Allah qui a placé son mandat sous le signe de la non-violence et de la promotion de l’excellence à l'école.

On déplore 3 blessés parmi les étudiants de la section Fesci de la faculté des Sciences économiques et de gestion (Seg) suite à ces affrontements. Le coordonnateur Fesci de ladite faculté et son bureau ont été relevés de leurs fonctions. Ce point a été fait par Saint Clair Allah, lors d'une conversation téléphonique hier. « La bousculade, le désordre dont certains usagers se servent pour monter dans les bus de la Sotra sont à l'origine de cette crise », a fustigé le secrétaire général de la Fesci. Il a soutenu que c'est une telle ambiance qui a prévalu au terminus du bus 40 de la Sotra à Abidjan-Yopougon. «  Des étudiants voulaient prendre place à bord du premier bus afin d’espérer arriver à l'heure à l'université. Lors de la bousculade, il y a eu des altercations entre le coordonnateur de la Fesci du terminus 40 de Yopougon, lui-même étudiant à l'Ufr Seg et son camarade qui assure la coordination au niveau de ladite faculté », a-t-il expliqué. « A destination, c'est-à-dire à l'université, le coordonnateur de l'Ufr Seg a décidé d'en découdre avec son camarade de lutte, qui avait cours dans une salle mitoyenne à la faculté de Droit. Les étudiants de cette Ufr ont marqué une opposition à leur céder le passage pour éviter d’éventuels affrontements. Ce qu'il ne fallait pas », a rappelé le secrétaire général national Saint Clair Allah. Munis de pierres, a fait savoir Allah, ils se sont mis à lapider leurs camarades. Ceux-ci ont donc répliqué.

Il faut noter que cette situation a provoqué et perturbé les cours dans la matinée.

Marcelle AKA.

Marcelle Aka

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2

 

Videodrome