Affaire '' Evasion de détenus lors d'un transfèrement'': Des révélations et de graves soupçons


13/07/2019
Affaire '' Evasion de détenus lors d'un transfèrement'': Des révélations et de graves soupçons
Des prisonniers se sont enfuis, à travers un trou dans le véhicule, selon nos sources. (Ph d'archives)

Six (6) détenus à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (Maca) se sont fait la belle, à travers un trou dans le plancher, dans la nuit du lundi 8 juillet 2019, pendant que le fourgon ralliait ledit pénitencier, après des procès de 73 prisonniers.

Selon nos sources, l'évasion a eu lieu au niveau de la forêt du banco, lors d'un embouteillage. '' Le camion qui était là avant la crise post-électorale de 2011, avait un coque en métal et le plancher en fer. Or, ceux acquis après 2011 ne sont pas adaptés'', nous a-t-on appris. Et de poursuivre :'' En principe, le chef d'établissement devait s'assurer que toutes les conditions sont réunies avant que les détenus ne prennent place à bord. Ce qui, visiblement, n'a pas été le cas.En principe, il devait avoir des agents d'encadrement à côté du chauffeur et à l'intérieur du fourgon, dans un compartiment qui les sépare des prisonniers. Est-ce que cela a été respecté ? La question est également de savoir si les forces de l'ordre escortaient le fourgon. En principe, il devait avoir une voiture de forces de l'ordre, devant le fourgon et une autre derrière. Quand tout est ainsi organisé et qu''il y a embouteillage, les agents de sécurité dégagent la voix pour que le fourgon passe parce qu'à l'intérieur, il y a de grands bandits, des détenus qui ont leurs hommes dehors''.

Nos sources concluent à une légèreté mais excluent toute sanction des gardes pénitentiaires parce qu'ils n'ont pas créé l'embouteillage. '' Tout ce qu'on peut faire, c'est d'adresser une demande d'explication aux agents d'encadrement, pour savoir ce qui s'est passé. Ils ne sont responsables de quoi que ce soit. De lourds soupçons pèsent sur la hiérarchie'', nous a-t-on confié, par téléphone, le jeudi 11 juillet 2019. Une autre source a soutenu qu'il y a un orifice par lequel les prisonniers urinent. ''Sûrement que l'urine a rongé le plancher du fourgon qui s'est ramolli au point que le moindre choc a provoqué un gros trou par lequel les prisonniers se sont échappés'', a-t-elle ajouté.

Rappelons qu'avant que les six détenus ne s'échappent, l'un des leurs avait mis les voiles, mais manque de pot pour lui, il a été rattrapé. Le procureur du tribunal de Yopougon, à en croire nos sources, a effectué le déplacement de la Maca, mardi, pour voir l'état du fourgon. Jusqu'à ce que nous mettions sous presse, les évadés étaient toujours dans la nature, selon nos informateurs.

Dominique FADEGNON

 

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte