Chu de Treichville/ Affaire une étudiante meurt devant les urgences : Les parents réclament justice


22/07/2019
Chu de Treichville/ Affaire une étudiante meurt devant les urgences : Les parents réclament justice
Les parents de la patiente réclame justice.

Probable mort de Odi Ina sans assistance médicale devant les urgences du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Treichville, le samedi 20 juillet 2019. Les parents de la jeune défunte de 27 ans, réclament justice.

 Visages attristés et assombris, les parents de la défunte Odi Ina réclament justice. Car, selon eux, leur fille a perdu la vie par la faute des médecins de garde. Ils ont décidé de ne pas en rester là. Ils comptent poursuivre l’affaire en justice. A les en croire, les médecins n’ont pas porté secours et assistance à leur enfant. Se plaignant de douleurs aux pieds, Odi Ina fut emmenée à l’hôpital chez les sœurs puis transférée à l’hôpital d’Abobo-sud avant d’être évacuée aux urgences du Chu de Treichville, où elle a succombé, le samedi 20 juillet 2019 à 18 55mn, alors qu’elle devrait être référée au Chu de Cocody. Ce n’est qu’à 19h30 que les patrons du service des urgences ont constaté le décès. « Ils ont commencé à demander pardon… », a soutenu le père de la défunte, Séraphin Odi.

 Ils déplorent la mention du premier certificat de décès. Ils ont affirmé avoir rejeté le premier certificat de décès pour mauvaise mention. « Ce document non conforme à la réalité des faits a finalement été déchiré par un médecin du Chu », nous informe Séraphin Odi. Ce certificat avait pour mention « arrivée DCD ». A les en croire, leur fille est arrivée bien vivante aux urgences dudit établissement. Et qu’elle est allée se soulager dans les toilettes du service avant de revenir se rasseoir dans la chaise roulante. C’est finalement le lundi 22 juillet que les parents ont reçu un certificat de décès où il est mentionné « décédée au Chu de Treichville". Répondant au journaliste de Soir-Info, la responsable du service de communication du Chu de Treichville madame Diomandé Viviane, a soutenu que le malade a été référée au Chu de Cocody, faute de place aux urgences médicales du Chu de Treichville, avec à l’appui un bulletin d’évacuation. « 45 mn plus tard, on apprend que la malade est décédée devant les urgences médicales, qu’elle n’avait pas été acheminée comme recommandé au Chu de Cocody », a-t-elle soutenu.

Rappelons que l’affaire a éclaté via les réseaux sociaux. Par ailleurs, la jeune Odi Ina ancienne pensionnaire du lycée professionnel de Jacqueville, ancienne stagiaire de la compagnie ivoirienne d’électricité (Cie) de Jacqueville et employée temporaire d’une charcuterie à Koumassi laisse derrière elle des parents et un fiancé inconsolable.

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2