Entreprenariat féminin : Brassivoire aux côtés des femmes battantes « Tadjoman » de Yopougon


14/08/2019
Entreprenariat féminin : Brassivoire aux côtés des femmes battantes « Tadjoman » de Yopougon

Réunies au sein de l’organisation dénommée « Tadjoman », les femmes battantes de la commune de Yopougon, ont initié, le mercredi 7 août 2019, des festivités et des rencontres d’échanges sur les possibilités et opportunités de développement de leurs activités génératrices de revenus.

Les femmes battantes de Yopougon, réunies au sein de leur organisation dénommée « Tadjoman » ont choisi la date anniversaire de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire pour organiser des rencontres d’échanges sur les possibilités et opportunités de développement de leurs activités génératrices de revenus, en vue de leur autonomisation et indépendance financière.

Cette noble initiative a bénéficié de l’accompagnement de Brassivoire. Profitant du soutien de cette brasserie, les femmes actives de cette organisation, au nombre de 20, exerçant dans divers secteurs d’activités économiques du secteur informel ont renforcé leur collaboration et partagé leurs expériences afin de se soutenir mutuellement dans le développement de leurs activités.

Selon Mme Adon, vice-président de Tadjoman, ce groupement de femmes est un réseau de « Femmes Battantes désireuses de s’entraider afin de s’émanciper, d’entreprendre et booster leurs activités génératrices de revenus » car affirme-t-elle, « une femme exerçant dans le secteur informel est aussi une femme d’influence. Bien s’entourer est déjà un premier pas pour concevoir un projet personnel et professionnel ».

Pour sa part, Mme Appia Bintou, directrice des affaires institutionnelles et juridiques de Brassivoire, marraine de la cérémonie, a fait savoir que « les femmes sont présentes dans tous les secteurs de l'économie et sont un maillon essentiel dans le développement de nos communautés. Assurer leur indépendance économique et financière est dès lors une étape indispensable afin de libérer les forces créatrices de richesse ». C’est pourquoi, a-t-elle dit, « Nous devons, dans un premier temps, trouver des solutions leur permettant de concilier activité économique et vie de famille. Nous devons ensuite favoriser la mise en réseau des initiatives, afin qu’elles puissent bénéficier des conseils des personnes possédant de l’expérience dans le monde de l’entreprise ».

Pour terminer, la marraine a dit à ses filleules que Brassivoire, partenaire de l’économie Ivoirienne, s’est engagé à accompagner toutes les initiatives qui y contribuent conformément à sa vision sociétale qui est de grandir avec les communautés.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome