Rentrée scolaire 2019-2020: L'UNICEF met à disposition des salles de classe construites à base de déchets plastiques


22/08/2019
Rentrée scolaire 2019-2020: L'UNICEF met à disposition des salles de classe construites à base de déchets plastiques
L’UNICEF s’apprête à mettre en place en Côte d'Ivoire une usine de transformation de déchets plastiques en objets de construction

La cheffe de la communication pour le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (Unicef) en Côte d’Ivoire, Sophie Chavanel a annoncé ce jeudi 22 août 2019, lors d’une rencontre à Abidjan-Cocody que des salles de classe construites à partir de déchets plastiques sont déjà prêtes pour accueillir des élèves au cours de la rentrée prochaine.

L’UNICEF, engagé dans la lutte contre l’insalubrité et la protection des enfants en Côte d’Ivoire, a décidé de s’investir dans le projet de transformation des déchets enplastiques en objet de construction. Pour ce projet de construction des « salles de classe à partir de tous types de déchets en plastiques sauf le PVC», c’est au total « 9 salles déjà prêtes et 30 en constructions pour cette rentrée scolaire 2019-2020 », a annoncé Sophi Chavanel. Ajoutant que les briques utilisées pour la construction ont été importées depuis la Colombie où le projet existe déjà.

Elle a déclaré « un manque de 15 mille salles de classe » en Côte d’Ivoire. Selon elle, ce projet permettra de fournir aux enfants « le plus rapidement possible des salles avec un environnement plus adapté ». En effet, les briques sont faites à partir de matériaux recyclés et permettent de construire plus vite et de façon plus solide.

Elle a tenu à rassurer les ivoiriens que les briques sont beaucoup résistantes. « Elles résistent aux flammes, aux vents, mais aussi au climat ivoirien, il y a aucun danger. Ces constructions peuvent aller jusqu’à plus de 50 ans », a-t-elle soutenu.

« L’objectif de ce projet est de permettre aux femmes les plus vulnérables d’avoir accès à un meilleur salaire, notamment les femmes qui font la collecte du plastique, qui travaillent dans des conditions extrêmement difficiles, dans les décharges, dans les communautés. Elles collectent leur plastique, elles les mettent sur leur tête et ensuite, elles essaient de les vendre à des entreprises qui ne les payent pas très chers », a poursuivi La cheffe de la communication pour le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance.

Ce projet permettra donc aux femmes d’avoir les outils nécessaires pour « créer leur petite coopérative et pouvoir acheminer les plastiques jusqu’à l’usine où elles pourront les vendre. L’usine à son tour les utilisera pour en faire des briques pour la construction. L’usine sera en fonction en Côte d’Ivoire d’ici la fin de l’année », a-t-elle dit pour clore ses propos..

Idriss KONE (stg)

 

 

Idriss KONE (stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte