Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan : La présidence brise les espoirs de milliers d’étudiants non-inscrits au titre de l’année 2017-2018


04/09/2019
Université Félix Houphouët Boigny d’Abidjan : La présidence brise les espoirs de milliers d’étudiants non-inscrits au titre de l’année 2017-2018
Selon prof. Affian Kouadio, ces étudiants ont volontairement décidé de ne pas s’inscrire et de participer frauduleusement aux activités académiques de l’université

Mauvaise nouvelle pour les étudiants de l’université Félix Houphouët-Boigny, non-inscrits au titre de l’année universitaire 2017-2018. Alors qu’ils espéraient la réouverture des inscriptions, le conseil de l’Université Félix Houphouët Boigny, la plus grande enceinte universitaire du pays, vient d’anéantir leurs espoirs.

En conférence de presse ce mercredi 04 septembre 2019, professeur Affian Kouadio, vice-président de l’université Félix Houphouët Boigny chargé de la pédagogie et de l’enseignement a indiqué que le conseil de l’université a décidé de la non réouverture de l’inscription au titre de l’année académique 2017-2018. Selon lui, ces étudiants ont volontairement décidé de ne pas s’inscrire et de participer frauduleusement aux activités académiques de l’université. Il en veut pour preuve, le fait que les inscriptions et réinscriptions au titre de la dite année universitaire se sont déroulées sur plusieurs mois.

« Pour prendre en compte d’éventuels retardataires, trois prorogations ont été accordées, au terme desquelles 51. 588 étudiants se sont inscrits. Tout au long de ce processus qui a duré des mois, une campagne de sensibilisation qui avait pour thème : ‘’Zéro non-inscrit, au titre de l’année universitaire 2017-2018’’ a été menée à la fois par le bureau exécutif de la Fesci, les délégués d’amphi et la scolarité elle-même. Ces équipes ont sillonné les différentes Ufr et les cités universitaires pour convaincre les étudiants à venir s’inscrire.», a déclaré le vice-président de l’université Félix Houphouët Boigny. Puis de poursuivre : « Accepter aujourd’hui la réouverture des inscriptions pour l’année académique 2017-2018, c’est cautionner la tricherie et la fraude. Accepter aujourd’hui la réouverture des inscriptions, c’est causer un tort à ceux qui ont scrupuleusement respecté les consignes de la direction de l’université Félix Houphouët Boigny qui leur interdisaient de participer aux travaux dirigés et aux travaux pratiques. Accepter aujourd’hui la réouverture des inscriptions, c’est faire la promotion de la fraude et accepter ces actes d’incivilité que le président de la République et le premier ministre et le gouvernement ne cessent de dénoncer pour prôner la droiture, l’excellence et l’avènement de l’Ivoirien nouveau.».

 

Maxime KOUADIO

                                                        

Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte