Côte d’Ivoire : L’étudiante Diana Blé, accusée d’avoir profané la tombe de DJ Arafat condamnée à 12 mois de prison ferme


21/09/2019
Côte d’Ivoire : L’étudiante Diana Blé, accusée d’avoir profané la tombe de DJ Arafat condamnée à 12 mois de prison ferme
"Je ne suis impliquée ni de près ni de loin dans cette histoire", a dit Diana Blé dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

L’étudiante Diana Blé, accusée d’avoir profané la tombe de DJ Arafat le 31 août 2019 au cimetière de Williamsville d’Abidjan en compagnie de plusieurs fans de l'artiste, a été condamnée à 12 mois de prison ferme par la justice ivoirienne.

Son procès s’est ouvert le vendredi 20 septembre 2019 au Palais de justice d’Abidjan-Plateau. Suite au verdict du juge qui a suivi le réquisitoire du procureur, Diana Blé a été déférée à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

Rappelons que Diana Blé depuis le début de l’affaire  ‘’profanation de la tombe de DJ Arafat’’ le samedi 31 août 2019, est accusée pour une publication sur les réseaux sociaux. Constatant son image sur les réseaux dans cette affaire Diana Blé dit s’être rendue dans les locaux de la police judiciaire en compagnie de son père pour expliquer sa version des faits. «Je ne suis impliquée ni de près ni de loin dans cette histoire. Je n’étais pas présente au stade ni au cimetière. Étant une abonnée de la page de DJ Arafat, je participais à une discussion sur cette même page et j’ai vu un commentaire. J’ai simplement copié et collé deux ou trois fois sur une autre page. Je ne savais pas que ça allait prendre cette ampleur. Je demande pardon à tout le monde », avait-elle expliqué dans une vidéo-confession.

 

Maxime KOUADIO

 

1 | 2

 

Videodrome