Contrôle de l'aviation générale : Des Experts à Abidjan pour former des agents de sécurité de l’Afrique de l’Ouest et du centre


12/11/2019
Contrôle de l'aviation générale : Des Experts à Abidjan pour former des agents de sécurité de l’Afrique de l’Ouest et du centre
AIRCOP » est un projet multi-agences mis en œuvre conjointement par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ...

Surveiller et contrôler l’aviation générale est l’objectif de l’atelier régional qui se tient du lundi 11 au vendredi 15 novembre 2019 à Abidjan. Cette initiative de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a réuni plusieurs agents des Cellules Aéroportuaires Anti-Trafics (CAATs) ainsi que des policiers et douaniers opérant dans plusieurs aéroports internationaux d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Ces derniers seront formés par des experts en la matière.

 

Financé par l’Union européenne dans le cadre du projet de communication aéroportuaire AIRCOP, cet atelier qui se tient du 11 au 15 novembre à Abidjan, la capitale ivoirienne, vise à apporter les outils nécessaires aux participants pour leur permettre de mieux surveiller et contrôler l’aviation générale dans plusieurs aéroports internationaux d’Afrique de l’Ouest et du Centre (Abidjan, Bamako, Bissau, Cotonou, Dakar, Douala, Lomé, Niamey, Nouakchott, N’Djamena, Ouagadougou et Yaoundé).

Plusieurs experts de la gendarmerie, des transports aériens français et de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ) de Paris sont sur le sol ivoirien pour permettre aux participants venus de plusieurs pays d’avoir une meilleure connaissance des risques, des routes d’acheminement de la drogue et de la réglementation internationale en vigueur.

Aussi seront-ils formés à l’application des techniques en matière de surveillance, contrôle et de fouille des avions privés, ainsi que les procédures à adopter après la découverte et la saisie de marchandises frauduleuses. En outre un représentant du bureau régional d’Interpol à Abidjan présentera  la  base de données criminelles internationales et l’aide proposée aux Etats dans la lutte contre le crime organisé et le terrorisme.

« Il faut démanteler les réseaux criminels…pour aboutir à cela il faut que nos hommes soient bien formés. » a martelé, le général Mamadou Kourouma, secrétaire exécutif du Comité interministériel de lutte anti-drogue en Côte d’Ivoire, par ailleurs contrôleur général de police.

Faut-il, le rappeler, la cérémonie d'ouverture de cette formation régionale a été présidée par le directeur du cabinet du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, en présence des représentants de la délégation de l'Union européenne en Côte d'Ivoire, du bureau régional d'interpol à Abidjan, de l'ONUDC et de l’ambassade de France. Notons que « AIRCOP » est un projet multi-agences mis en œuvre conjointement par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), INTERPOL et l'Organisation mondiale des douanes (OMD).

 

Mélèdje Tresore

 

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2