Grève des transporteurs à Yopougon: La rencontre transporteurs-autorités accouche d'une souris, la grève maintenue jusqu'au 15 janvier


14/01/2020
Grève des transporteurs à Yopougon: La rencontre transporteurs-autorités accouche d'une souris, la grève maintenue jusqu'au 15 janvier
La rencontre entre les transporteurs et les autorités ivoiriennes n'a porté aucun fruit

La grève des transporteurs de Gbaka et de wôrô-wôrô de la commune de Yopougon se poursuivra Jusqu'au mercredi 15 janvier 2020. La rencontre annoncée entre transporteurs et autorités ivoiriennes dans l’optique de trouver une solution a accouché d'une souris. Cette information émane de l’un des responsables des transporteurs de ladite commune.

Comme annoncée sur « Linfodrome », la rencontre entre les transporteurs de Yopougon et les autorités ivoiriennes a eu vraiment lieu, dans la soirée de mardi 14 janvier 2020. Malheureusement, aucune fumée blanche n’est sortie de cette reunion tant attendue, nous a fait savoir monsieur Cherif Soualio, l’un des responsables des transporteurs de ladite commune.Joint par téléphone, notre interlocuteur nous a fait savoir que ses camarades et lui ont finalement tenu la rencontre avec le sieur Diaby Moustapha, président du haut conseil du transport de Côte d’Ivoire.Au cours de la rencontre, ce dernier leur aurait demandé de suspendre la grève et de reprendre le travail. Afin, que cette commune reprenne son train de vie normale.

En contrepartie, il promettait de faire annuler, les différents papillons distribuer par la police municipale de Yopougon. Chose à laquelle les transporteurs ont refusé puisque selon eux, la police municipale de la mairie de Yopougon continuait toujours d’infliger, les contraventions allant de 10.000 F à 50.000 F CFA aux transporteurs. « Nous maintenons notre grève de 48 heures, car aucune solution n’a été trouvée à notre problème », a-fait savoir, le responsable de la ligne de « Gesco », un sous-quartier de ladite commune. Toutefois Cherif Soualio soutient que les transporteurs ont demandé au représentant des autorités ivoiriennes de faire une déclaration sur les antennes de la chaîne nationale ce qui prouverait clairement la suspension de ses contraventions qu’ils subissent.

En outre concernant l’absence du préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié à cette rencontre Cherif Soualio a indiqué qu’il n’en connaissait pas les raisons.Rappelons que dans un communiqué dont nous avions eu copie, les transporteurs de Yopougon annonçaient une grève de 48 heures. Ce à cause des contraventions allant de 10.000 F à 50.000 F CFA, que les infligeait toujours, la police municipale de la mairie de Yopougon alors qu'ils paient déjà au Trésor Public des contraventions de l'ordre de 500 F, 2000 F et 5000 F.

Nous y reviendront!

Mélèdje Tresore

MELEDJE Trésore

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome