Coronavirus/ Pr Moussa Seydi :« La chloroquine est à déconseiller en automédication »


29/03/2020
Coronavirus/ Pr Moussa Seydi :« La chloroquine est à déconseiller en automédication »
Pr Moussa Seydi déconseille l’automédication à la chloroquine.

L’utilisation de la chloroquine continue de défrayer la chronique. Au Sénégal, le professeur Moussa Seydi, le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Fann à Dakar, expérimente ce traitement par pour faciliter la guérison des malades. Mais, interrogé ce dimanche 29 mars 2020, par Radio France internationale (Rfi) Pr Moussa Seydi met en garde…

 

« Nous l’avons utilisé sur une cinquantaine de patients et les résultats sont encourageants. Ce médicament est à déconseiller en automédication. Ce serait très dangereux et en prévention il n’est pas prouvé que ça marche. Je lance un appel aux Sénégalais, de ne pas se ruer sur la chloroquine parce qu’ils ne connaisent pas les contre-indications », a souligné le praticien.

Par ailleurs, ce médecin sénégalais a indiqué s’être inspiré des travaux de l’infectiologue Didier Raoult à Marseille. « J’ai essayé l’hydroxy chloroquine pour plusieurs raisons. Parce qu’il y a les résultats préliminaires du Pr Didier Raoult sur un petit nombre de patients, parce que nous sommes en situation d’urgence sanitaire mondiale et parce que nous avons besoin de traiter les patients et de les guérir plus vite pour libérer des places pour prendre en charge d’autres patients », a-t-il expliqué.

Moussa Seydi a fait observer que l’origine est la même mais c’est deux molécules sont légèrement différentes. « L’hydroxy-chloroquine est bien tolérée, peut-être qu’on a besoin de doses moins fortes avec l’hydroxy chloroquine (…) Quand nous avons commencé le traitement avec l’hydroxy chloroquine, nous avons vu que la charge virale a rapidement baissée », a-t-il soutenu, tout en insistant sur les dangers de l’automédication à la chloroquine.

Rappelons que le Sénégal enregistre 112 cas confirmés de personnes frappées par le coronavirus. Ce pays qui vit au ralenti, toujours en état d’urgence depuis le début de la semaine, avec un couvre-feu en vigueur de 20h à 6h.

Jonas BAIKEH

Jonas BAIKEH

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome