Côte d'Ivoire

Coronavirus : Des milliers de taxis, gbakas et woro woro d’Abidjan seront désinfectés à partir du vendredi

Vincent Toh Bi Irié (préfet d'Abidjan) : « Les transports publics font l’objet de nouvelles instructions pour éviter qu’ils soient des lieux de contamination »
« Les acteurs du secteur sont priés de se conformer aux restrictions, faute de quoi des mesures plus radicales seront mises en œuvre »
02/04/2020
Coronavirus : Des milliers de taxis, gbakas et woro woro d’Abidjan seront désinfectés à partir du vendredi
Des milliers de taxis et véhicules de transport en commun d'Abidjan seront désinfectés à partir du vendredi 3 avril 2020, selon le préfet Vincent Toh Bi Irié

Dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, a annoncé que des milliers de véhicules de transport en commun, notamment des taxis, gbakas et woro woro seront désinfectés, le vendredi 3 avril 2020.

Le préfet d’Abidjan, Vincent Toh Bi Irié, est resté fidèle à ses habitudes. Même dans les moments difficiles où toutes les autorités sont sur tous les fronts, dans le cadre de la lutte contre la maladie à coronavirus, il a pu s’adresser, via les réseaux sociaux, aux populations d’Abidjan et de toute la Côte d’Ivoire.

En tout cas, comme il l’a fait savoir, dans un souci de transparence mais également de redevabilité vis-à-vis des populations, il fera le point de la situation chaque fois que nécessaire.

Faisant le point de la situation à Abidjan, ce jeudi 2 avril 2020, il a annoncé une série de mesures prises par les autorités ivoiriennes, dont les désinfections des lieux de culte ainsi que des milliers de taxis, gbakas et woro woro seront désinfectés à partir du vendredi 3 avril 2020.

Ci-dessous les mesures annoncées par le préfet Vincent Toh Bi Irié

-des travaux sont en cours dans les Communes de Cocody, Treichville, Anyama et Yopougon et permettront dans les jours à venir de disposer d’au moins 500 lits supplémentaires d’hospitalisation, en plus des capacités existantes à Abidjan.

-les structures de santé reçoivent du matériel de protection individuelle au fur et à mesure des arrivages à Abidjan.

-tôt ce matin, des équipes se sont déployées dans plusieurs Communes d’Abidjan pour commencer à monter des unités spécialisées chargées des prélèvements (aux fins de dépistage) sur les populations dont les modalités seront annoncées incessamment

-les quarantaines sont devenues systématiques et des personnes malades ou ayant été en contact avec des cas suspects sont convoyées dans des lieux où subsiste l’équipement nécessaire

-les désinfections des places publiques sont en cours partout à Abidjan. Ces efforts seront accrus et les lieux de culte ainsi que des milliers de taxis, gbakas et woro woro seront désinfectés à partir de demain.

-la solidarité vis-à-vis des familles des populations en situation de précarité se manifeste déjà autant par les structures étatiques que par des âmes généreuses

-les transports publics font l’objet de nouvelles instructions pour éviter qu’ils soient des lieux de contamination. Encore une fois, les acteurs du secteur sont priés de se conformer aux restrictions, faute de quoi des mesures plus radicales seront mises en œuvre

-les Ministres du Gouvernement expliqueront chaque jour par tous canaux de communication le détail de l’exécution des mesures annoncées par le Président de la République puis par le Premier Ministre

-les populations de certaines Communes continuent de vivre au mépris de toutes les consignes sanitaires et administratives.

-Abidjan représentant 90% du nombre actuel des cas d’infections, les Maires feront de nouvelles priorités de leurs actions et de leurs moyens pour la protection de leurs populations

-les administrations fonctionnent normalement dans la nouvelle organisation horaire

-La Prefecture d’Abidjan coordonne les actions des Communes puisque le succès de la lutte ne passe que par l’harmonisation de l’exécution des mêmes mesures dans toutes les 13 Communes en même temps

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2