Les Eléphants ne peuvent pas se passer de Drogba


Didier Dogba, le 13 janvier 2012. REUTERS/Stringer
Star incontestable de la CAN 2012, Didier Drogba est un joueur essentiel de la sélection ivoirienne. Peut-être un peu trop indispensable...

«Drogba évite le bide» pour L'Equipe . «La Côte d'Ivoire et Drogba a minima» selon Afrik-foot. Dans Le Monde, «Drogba sauve la Côte d'Ivoire». Les faits ne mentent pas: sans leur capitaine, les Eléphants seraient allés au devant d'une énorme déception pour leur entrée dans la Coupe d'Afrique des Nations 2012, face au Soudan (1-0).

Une tête salvatrice de Didier Drogba (39e) a permis aux hommes de François Zahoui d'éviter la honte qu'a connue le Sénégal et le Maroc, deux autres favoris battus au Gabon et en Guinée équatoriale. Le Sénégal, qui a même fini par se faire éliminer par les Equato-Guinéens, à l'issue de son deuxième match.

La Drogba dépendance

En attendant de retrouver son football et des individualités à la hauteur de sa réputation, la Côte d'Ivoire doit s'en remettre au seul talent de l'ancien Marseillais. Didier Drogba, c'est la Côte d'Ivoire. La Côte d'Ivoire, c'est Didier Drogba. Au sein de la Selefanto, le joueur de Chelsea fait tout: buteur, capitaine, guide sur et en dehors du terrain, vedette... et même traducteur pour François Zahoui, son sélectionneur qui ne parle pas anglais.

Face au Soudan, le capitaine des Eléphants n'a certes pas fourni la meilleure prestation de sa carrière mais il est sans doute l'unique joueur ivoirien à pouvoir se regarder dans la glace après les débuts médiocres de la sélection orange-blanc-vert à la CAN 2012. On peut difficilement lui en demander plus. A bientôt 34 ans, Drogba est le baromètre de la Côte d'Ivoire. Seule inquiétude, le grand favori de cette Coupe d'Afrique peut-il vraiment se passer d'un joueur que l'on dit vieillissant et qui pèse forcément moins sur les défenses adverses ?

Malgré le poids des années, l'ancien Guingampais a prouvé qu'il avait encore de beaux restes. Mais ses coéquipiers, visiblement, souffrent du poids de Drogba. Gervinho (Arsenal) ou Salomon Kalou (Chelsea) ont l'habitude des grands rendez-vous en club. En sélection, ils sont en retrait pour ne pas dire fantomatiques. Et que dire de Seydou Doumbia (CSKA Moscou), serial-buteur redouté sur le Vieux Continent qui devient un simple joueur d'appoint une fois revêtu le maillot orange ?

Drogba est tout simplement indispensable à la Selefanto. C'est Patson, le comique franco-ivoirien et grand fan de foot, qui le dit:

«C’est un joueur charismatique au même titre qu’Eto’o, c’est un pilier en Afrique. [...] C’est quelqu’un qui fait gagner l’équipe à lui seul, il faut s’appuyer sur lui. Mais ça reste un homme malgré tout, il ne peut pas être à cent pour cent, tout le temps, il faut que les gens comprennent ça.»

L'homme providentiel

L'obligation de résultat semble paralyser une génération dorée. Seul Drogba apparaît capable de répondre présent quand il le faut. Il l'a prouvé lors des éliminatoires en trouvant le chemin des filets à quatre reprises. Comme l'explique le défenseur Souleymane Bamba à Afrik-foot, DD est essentiel à la Côte d'Ivoire :

«C’est notre capitaine. Et notre buteur. Je n’ai pas l’impression que nous soyons trop dépendants de lui. Nous nous tournons vers lui, c’est notre leader. Et il nous tire souvent des difficultés. Mais la Côte d’Ivoire a tellement de grands joueurs...»

Sauf que ces grands joueurs n'arrivent pas à sortir leur épingle du jeu. Imperméable à toute pression, Drogba est le seul à justifier son aura quand les autres se cherchent encore. Et Drogba, en bon capitaine, s'érige en rempart contre les critiques.

«Je ne sais pas s'il y a mieux que de prendre les trois points», a-t-il répondu sèchement à une question sur la production sans relief des siens contre les faibles Soudanais.

Les statistiques ne mentent pas: 79 sélections, 52 buts. Didier Drogba pèse lourd chez les Eléphants. Un peu trop? François Zahoui, le sélectionneur, le clame, la Côte d'Ivoire peut se passer du double Ballon d'Or africain:

«Depuis que je suis devenu sélectionneur, je ne cesse de répéter que l’équipe ne doit pas dépendre d’une seule personne. Je veux prévoir et travailler sur le long terme. Je veux voir ce que l’équipe est capable de faire sans Didier Drogba. Didier ne jouera pas toute sa vie en équipe nationale.»

Mais la star, l’aimant, le sauveur, le talisman, c’est bien le joueur de Chelsea. En plus de son rôle de leader et de guide, c’est sur l’ex-Marseillais que reposent l’efficacité et la réussite de l’équipe. D’ailleurs, on se rappelle le malaise qui s’était saisi des dirigeants fédéraux quand l’avant-centre de Chelsea avait décidé de mettre sa carrière internationale entre parenthèses. Aujourd’hui, force est de constater qu’il y a une équipe de Côte d'Ivoire sans Drogba et une autre avec Drogba.

Nicholas Mc Anally

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte