Afrobasket masculin 2013: Le ministre Légré et la Fédération en difficulté


18/04/2012
Le ministère Philippe Légré n'a pas encore trouvé la solution au problème du site où sera construit la nouvelle salle de basket-ball
L'organisation de l'Afrobasket masculin 2013 en Côte d'Ivoire est dans l'impasse depuis quelques mois. Le ministère des Sports et Loisirs et la Fédération ivoirienne de basket-ball sont en difficulté sur le projet de construction de la nouvelle salle qui doit abriter la compétition.

On se souvient, après l'abandon du site de Cocody ''Washington'', un autre site situé sur la route de l'aéroport avait été choisi pour la construction de cette salle. Aux dernières nouvelles, le ministère des Infrastructures économiques qui est opposé à cette initiative au prétexte que le site fait partie de la zone aéroportuaire, a proposé un autre site sur la route de Bassam. Mais lors de la visite des lieux, les explications données par un technicien du ministère des Infrastructures économiques n'ont pas permis de cerner véritablement les contours du nouvel espace proposé. Et pire, ce terrain serait sur l'emprise de la futur autoroute de Bassam.

En désespoir de cause, le ministère des Sports voudrait revenir sur le site de ''Washington'' à Cocody Lycée technique. Mais là encore des obstacles se dressent face à la réalisation du projet. Des sources proches du dossier affirment que le ministère de l'Economie et des Finances ne verrait pas cela d'un bon œil parce que cela va demander, non seulement le déguerpissement des populations installées sur le site mais aussi leur dédommagement. Et que si jamais ces populations s'opposaient au projet à travers des manifestations, cela pourrait avoir un impact négatif sur bataille de la Côte d'Ivoire pour l'obtention du point d'achèvement de l'initiative PPTE (pays pauvre très en endetté) qui doit permettre au pays de bénéficier d'une pluie de milliards de FCFA (environ 6000 milliards de FCFA).

Notons que la Côte d'Ivoire a déjà obtenu le point d'acquisition. Voici où le ministère des Sports et la Fédération ivoirienne de basket-ball en sont. Aujourd'hui, les marges de manœuvre du ministre Philippe Légré sont très réduites face aux contraintes posées par ses collègues Patrick Achi, des Infrastructures économiques et Charles Koffi Diby, de l'Economie et des Finances. Pourtant, depuis la désignation de la Côte d'Ivoire par FIBA Afrique pour abriter l'Afrobasket masculin 2013, le ministre Légré en a fait l'une de ses priorités. D'autant plus que la construction et la réhabilitation des infrastructures sportives est inscrite dans la matrice d'actions du ministère des Sports et Loisirs.

En ce qui concerne l'Afrobasket 2013, les travaux de réhabilitation du Palais des Sports de Treichville et de construction du ''Hall des Sports'' sur les aires de jeu extérieur du parc des Sports, traduisent la volonté de Philippe Légré de relever le défi de l'organisation de cet événement qui doit permettre à la Côte d'Ivoire au terme de la compétition, de disposer d'infrastructures dédiées au basket-ball, conformément au cahier des charges imposé par FIBA Afrique. Il y quelques semaines, un émissaire du ministère des Sports a séjourné en Espagne pour boucler l'acheminement des équipements et matériels prévus pour la finition du ''Halle des Sports''. La semaine dernière le président de la Fédération, Touré Boubakari et un technicien du ministère des Sports sont rentrés d'Allemagne, le pays organisateur du prochain Championnat d'Europe des nations de basket. Ils se sont rendus dans ce pays à la demande du ministre Philippe Légré dont l'intention était de permettre aux organisateurs de l'Afrobasket 2013, d'apprendre beaucoup de chose en la matière auprès des Allemands.

Malgré tous ces efforts, la situation en Côte d'Ivoire n'a véritablement pas beaucoup avancé. L'Afrobasket 2013 aura lieu au mois août, dans pratiquement 16 mois. A ce jour, l'on navigue encore a vue. Il n'y a aucune visibilité concerne le lieu où la nouvelle salle sera construite. Dans quelques semaines, quelle discours la fédération ivoirienne de basket-ball tiendra face au jury de FIBA Afrique qui a besoin d'être rassuré par des actes concrets ? Le temps joue contre la Côte d'Ivoire et un pays comme le Rwanda est en embuscade, prêt à remettre son dossier sur la table et à proposer des garanties pour reprendre la main.

A.CAMARA

Alphonse Camara

|

  • SOURCE: L'inter

1 | 2