Football

5 footballeurs africains décédés de malaise cardiaque en l’espace d’un an

2 Ivoiriens parmi les victimes
L'ex-international milieu ivoirien Cheick Ismaël Tioté arraché à l'affection de tous

En l’espace d’un an, 5 sportifs africains dont 2 Ivoiriens sont morts sur des stades, dans des circonstances similaires.

En l’espace d’un an, l’Afrique a perdu 5 sportifs, tous décédés sur le terrain, dans des circonstances similaires.

Le malheur a d’abord frappé le Cameroun. Le milieu de terrain Patrick Ekeng est décédé à 26 ans d’un malaise cardiaque, le vendredi 6 mai 2016. 7 minutes après son entrée en jeu avec le Dinamo Bucarest dans un match de championnat de Roumanie, Patrick Ekeng, a été pris d’un malaise : « Des tentatives de réanimation ont été faites durant une heure  et demie sans réussite », avait expliqué Liviu Platinean, le médecin du Dinamo Bucarest.

Les Camerounais n’avaient pas fini de pleurer Patrick Ekeng quand deux jours plus tard, soit le dimanche 8 mai 2016, Jeanine Christelle Djomnang, la gardienne de Femina Stars d’Ebolowa qui devait prendre part au match de la 6ème journée du championnat de football (dame), s‘est effondrée avant le coup d’envoi alors qu’elle s’échauffait en compagnie de ses coéquipières sur le stade municipal d’Ebolowa, dans le sud du Cameroun. Jeanine Christelle Djomnang est, elle aussi, morte à 26 ans, d’une crise cardiaque.

Le football ivoirien est à son tour touché par l’épidémie de « mort subite » sur le terrain. Et c’est le joueur de l’ASI d’Abengourou, club de Ligue 1, Diabagaté Lassina, parti à la conquête d’une balle aérienne, dans un match de gala, qui est resté au sol, à sa descente. Il est resté couché sur le terrain du rail d’Abobo (Abidjan), à 23 ans, dans la fleur de l’âge. Pour ne plus se relever.

Dans la foulée, le Burkina Faso est aussi frappé par la mort subite d’un de ses fils, le dimanche 11 septembre 2016, en France. Ben Idrissa Dermé, 34 ans, est victime d’une crise cardiaque quelques instants avant la fin d’un match de la Coupe de France entre son club AJ Biguglia et Furiani.

La série noire continue. Depuis le lundi 5 juin 2017, la Côte d’Ivoire pleure de nouveau un de ses valeureux fils : Cheick Ismaël Tioté. L’ex-international milieu défensif est décédé d’une crise cardiaque, lors d’un entrainement avec son club Beijing Enterprises, en Chine. Le corps de Cheick Tioté sera rapatrié, le jeudi 15 juin 2017, à Abidjan.

Ces morts en cascade des sportifs sur les stades interpellent tous. Les médecins conseillent la pratique d’une activité physique régulière pour éviter les maladies cardiovasculaires. Mais paradoxalement, en exerçant une activité physique régulière ou même en pratiquant le sport, l’on risque une mort subite…

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte