Ago, élection de Vagba, résultats du club, Koné Cheick… : Adolphe Konan président du Comamas, fait des révélations sur l’Africa Sport


C’est un président du Comamas, Adolphe Konan, déçu du président du Comité exécutif de l’Africa Sports, Vagba Alexis, qui s’est confié à nous, le mardi 9 janvier 2017, lors d’un entretien à Port-Bouët. Il a, à cette occasion, fait des révélations sur la destitution de Koné Cheick Oumar, parler des résultats du club à mi-saison et de l’Ago du samedi dernier. 

Malgré votre souhait du report de l’Assemblée générale (Ago) de l’Africa Sports pour non-respect des textes, le bureau exécutif du club l’a maintenue. Comment réagissez-vous à cela ?

Cette assemblée générale n’en est pas une à mon sens parce qu’elle viole les textes du club. Ces résolutions ne sont donc pas valables. Nous avons souhaité son report pour une application stricte des textes. Qui préconisent que l’Ago doit se tenir dans la première quinzaine du mois d’Octobre de chaque année. Aussi, l’ordre du jour doit figurer sur les différentes convocations alors que c’est par voie de presse que nous avons appris l’information. Cela, sans que l’ordre du jour y figure. Nous disons que c’est illégal. Par conséquent, nous rejetons toutes les décisions qui y ont été prises. Depuis 4 ans, Vagba est à la tête du club, il n’a jamais respecté les textes. Pour nous donc, cette prétendue Ago a été un rendez-vous d’amis.

Vos prises de position sont maintenant coutumières à l’Africa Sports. Qu’est-ce qui ne va pas entre vous et le président Vagba ?

En toute sincérité, je n’ai rien contre la personne de Vagba. Je n’ai jamais manqué de respect à autrui et même à Vagba. Mon seul problème avec lui c’est sa gestion, sa façon de gérer le club. Vagba ignore l’existence des supporteurs, ils ne nous associent pas à ces prises de décision.

N’est-ce pas parce que vous n’êtes pas statutaires, comme il le dit, qu’il ne vous associe pas ?

(Il s’énerve) Qui est statutaire à l’Africa Sports ? Personne, je le dis et je le répète.  Même Vagba lui-même ne détient pas de carte. La seule qu’il détient, c’est sa carte de dirigeant. Il n’existe pas de structure à l’Africa Sports pour le règlement des cotisations. C’est un club destructuré. Quand il dit que les supporteurs ne cotisent pas, qu’est-ce qu’il fait pour que les supporteurs cotisent. Rien. D’ailleurs, les nouveaux textes du club rend autonome les associations de supporteurs. Ce qui met le club à l’abri de tout vandale au stade. C’est donc de bon augure et en son temps, Vagba lui-même a salué la décision.

Avez-vous entrepris des démarches envers Vagba pour le règlement du différend ?

Oui, plusieurs fois. Lui-même aussi a délégué un acteur du sport bien connu dans le club (Ndlr : pour une question de confidentialité, je ne vous révélerai pas le nom) vers nous pour des discussions. Ça été fait mais la médiation n’a pas encore abouti puisqu’il continue de nous ignorer.

Concrètement, que souhaitez-vous aujourd’hui pour que le club retrouve sa stabilité. Le départ de Vagba?

Que Vagba parte ou pas, cela n’est pas mon problème. Je demande tout simplement qu’il respecte les règles sacro-saintes de développement du club. Qu’ils nous associent à sa gestion parce que les supporteurs sont des acteurs majeurs à l’Africa Sports. On ne peut parler d’Africa sans Membres associés mobilisés (Mam). Nous voudrions profiter de votre canal pour dire merci à Bailly Antoine qui lui au moins considère les supporteurs. Pour que le club aille de l’avant, nous souhaitons que tous les enfants du club, à commencer par Me Koné Cheick Oumar, ex-Pca du club et Vagba se parlent. C’est à cette unique condition que l’Africa Sports pourra aller de l’avant.

Koné Cheick demeure sous la menace d’une sanction de la Fif….

Oui, c’est vrai mais cela n’empêche pas Vagba et Koné Cheick de se parler et de conjuguer leurs efforts pour l’avancée du club. Que les deux fassent la paix et le club ira de l’avant. Sinon, entre nous supporteurs, il n’y a pas de problèmes.

A vous entendre, l’on est amené à se demander si vous ne jouez pas dans le camp de Koné Cheick ?

Je ne joue pas dans le camp de Koné Cheick mais nous plaçons l’intérêt du club Vert et Rouge au centre de nos priorités. Il a été dégommé injustement par méchanceté et j’ai participé à la réunion de la prise de cette décision. Il a seulement subi un coup d’Etat dont j’ai été un acteur majeur et aujourd’hui j’ai des regrets. Que justice se fasse. Un  jour arrivera où je dévoilerai des secrets. Pour l’heure, je m’interdis de parler plus.

Que pensez-vous des résultats du club Vert et Rouge à mi saison ?

Les résultats sont mauvais. Ils sont à l’image des responsables du club.

Que proposez-vous pour remédier aux mauvais résultats?

Il faut revoir la politique managériale du club. L’encadrement technique est bon, je le reconnais. Mais quand les joueurs ne sont pas à l’aise, les résultats ne peuvent qu’aller decrescendo. J’en sais beaucoup à ce niveau-là.

Finalement, quelle thérapie pour ce club ?

Je voudrais informer l’opinion publique sportive que Vagba n’a jamais payé mes 25.000 Fcfa. Au contraire, j’ai déboursé plus de 600.000 Fcfa dans le financement de sa campagne. J’ai dû même loger des supporteurs de Didier Mambé, son adversaire lors de l’Ag élective dernière. Qu’il arrête donc ces accusations à mon égard. Il faut aujourd’hui mettre fin à la jalousie et penser au club. Car c’est unis que nous pourrons aller de l’avant. Il faut aujourd’hui arrêter les problèmes de personnes afin que cette année 2018 soit marquée par la renaissance du club Vert et Rouge.

Séverin DJAHA

Severin Djaha

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte