Côte d’Ivoire

Handball (Finales du championnat) : Le Red Star (H) intouchable, l’Africa Sports (D) reprend son titre


Les joueuses de l'Africa Sports d'Abidjan (en vert blanc) ont été félicitées par leurs homologues de Bandama HBC à la fin du match

Le Red Star (hommes) et l’Africa Sports d’Abidjan (dames) ont remporté le titre de championnat national de la saison, en battant respectivement Don Bosco (25-23) et Bandama HBC de Tiassalé (18-16), le dimanche 14 janvier 2018, à la salle polyvalente du Palais de Sports de Treichville.

Les hommes du  Red Star et les dames de l’Africa Sports d’Abidjan sont les champions de la saison 2016-2017. Ces deux formations ont respectivement battu Don Bosco (25-23) et Bandama HBC de Tiassalé (18-16), en finale du championnat national, le dimanche 14 janvier 2018, à la salle polyvalente du Palais des sports de Treichville.

Les hostilités ont été ouvertes par les hommes. Comme d’habitude, le Red Star a décidé de prendre le contrôle des opérations dès l’entame de la rencontre. Diomandé Karamoko (5 buts), Amani Honoré, Lobouo Ange et Coulibaly Bakary (3 but chacun) et surtout le prolifique Kanaté Syndou (7 buts) ont conduit les opérations. En face, Don Bosco s’est organisé pour apporter la réplique avec Aliman Marcel (3 buts), Koffi Saleh (5 buts) et Aliman Daniel (4 buts) et Kouadio Paterne (7 buts). A la mi-temps, les champions de Côte d’Ivoire menaient (14-11). Revenus des vestiaires, les poulains de Bléoué Nicolas ont tenté de larguer leurs adversaires, mais c’était mal connaitre Don  Bosco dont le retour en force en fin de partie a contribué à maintenir le suspense jusqu’au coup de sifflet final. Le Red Star s’est tout de même succédé à lui-même.

Dans la version féminine, les observateurs étaient curieux de voir comment l’Africa Sports d’Abidjan aborderait cette finale contre le champion sortant, Bandama HBC, après l’humiliation subie quelques jours plus tôt face à Habitat HBC, en finale de la Coupe nationale. Eh bien, ils n’ont pas eu tort. Puisque les Aiglonnes sont entrées difficilement dans le match. « Elles cherchaient leurs marques. C’est comme ça en tout début. Nous n’avions pas eu peur puisque nous avons éliminé Bandama HBC en quart de finale. C’est la même motivation qui a animé les filles. Il faut continuer à travailler. J’ai constaté beaucoup de déchets dans le jeu. En travaillant et en renforçant certains postes, l’Africa Sports sera encore au sommet », a confié Segbo Dominique, l’entraineur de l’Africa Sports d’Abidjan.

Dans le camp de Bandama HBC, le début poussif de l’Africa Sports d’Abidjan fut une aubaine pour la Camerounaise Marie Michèle Ngo Balep (2 buts), Fondio Rokhia (3 buts) et la puissante Sigui Eva Désirée (7 buts) de se mettre en exergue jusqu’à la mi-temps où elles menaient par un petit but d’écart (9-8).

Dans la seconde phase de jeu, les Aiglonnes se sont réorganisées sous la férule de Dominique Segbo. «J’ai mis une stratégie en place. Je pense que chacune a joué son rôle, dans le déplacement, les montées, les percussions, les contres. Elles ont joué leur partition.  A la fin, on a retrouvé nos marques. Je pense que ça été payant », souligne technicien aiglon. Au moment où ses joueuses célébraient la victoire, les médecins étaient au chevet de Fondio Rokhia de Bandama HBC. Sous l’effet de l’émotion de la perte du titre, le pivot de la formation de Tiassalé est tombée dans les paumes. Compréhensible quand on sait qu’en début de saison, Bandama HBC s’était taillé une petite réputation de tombeur de l’Africa Sports d’Abidjan. Même en Coupe d’Afrique des clubs champions, les protégées de Sasso Moise ont fait des Aiglonnes ce qu’elles voulaient à Hammamet (Tunisie). Hélas !  En fin de compte, la récolte n’a pas atteint la promesse des fleurs. Bandama HBC doit se contenter du seul trophée de la Super Coupe, remporté en début de saison face à…l’Africa Sports d’Abidjan.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte