Côte d’Ivoire

Asec Mimosas : Roger Ouegnin parle des ‘’caches d’armes’’ à Sol Beni et cogne Sidy Diallo

« Vous ne pouvez pas me braver »
« Les gens de l’opposition m’envoyaient de l’argent du Ghana pour monter des gens. Moi ? »
Le Pca de l'Asec Mimosas, Me Roger Ouegnin, est remonté contre les dirigeants de la FIF et ses détracteurs

Le président du Conseil d’administration de l’Asec Mimosas, Me Roger Ouégnin, a profité de l’Assemblée générale extraordinaire de son club, le dimanche 28 janvier 2018, à la Bourse du Travail à Treichville, pour vider son sac relativement à la crise que traverse le football ivoirien. Les dirigeants de la Fédération ivoirienne de football (FIF), en ont pris pour leur grade.

Me Roger Ouegnin a été très prolixe, le dimanche 28 janvier 2018, lors de l’Assemblée générale extraordinaire de son club à la Bourse du Travail, à Treichville. Après avoir épuisé les sujets relatifs à l’Asec Mimosas, le président du Conseil d’administration des Jaune et Noir s’est appesanti sur la gestion du football national. Il s’est longuement exprimé sur ses rapports avec les dirigeants de la Fédération ivoirienne de football, notamment le président Augustin Sidy Diallo.

Le Pca de l’Asec Mimosas a révélé que des individus qui lui en voulaient ont faire croire qu’il avait une cache d’armes à Sol Beni, camp d’entrainement des champions de Côte d’Ivoire.

« Les gens sont bizarres »

Mon ami (Jean Marc Guillou : ndlr) que vous avez pris pour faire la politique des jeunes, forcé, vous allez me donner le contrat. Parce que quand on va aller à la FIFA, les gens qui vont partir pour mon compte aussi, je vais leur dire de demander à la FIFA est-ce que c’est normal que nous ne puissions pas avoir les contrats que notre faitière signe avec des gens, surtout que je les connais, je sais comment ils fonctionnent. C’est moi qui les ai fait venir ici. Mais vous les faites revenir pour me braver. Moi, vous ne pouvez pas me braver. Vous avez tout fait, je suis encore là. Ils ont tout fait. Un moment donné, on disait même qu’il y avait des caches d’armes à Sol Beni. J’ai eu des visites à Sol Beni. Les gens sont venus après les événements (crise postélectorale : ndlr), à Sol Beni visiter parce qu’on leur avait dit qu’il y avait des caches d’armes. Ouais ! J’ai dit aux gens, moi, mais vous ne me connaissez pas ! Moi, je ne m’occupe pas de vos histoires politiques. D’ailleurs, la première image qu’on vue à la télévision après tous les événements, j’ai dû partir à Sol Beni parce que je devais préparer mon équipe qui devait aller jouer contre le Raja de Casablanca. Et heureusement que j’avais anticipé pour dire à la CAF pour dire que je ne joue qu’un seul match, le match retour. Un seul match là-bas parce qu’ici, on ne peut pas recevoir (…). Malheureusement, j’ai été éliminé au tir aux buts au dernier moment. Voilà la vérité. Moi, les gens sont bizarres hein ! J’ai les caches d’armes à Sol Beni ! Moi, je recevais de l’argent pour monter les gens. Je recevais de l’argent du Ghana. Les gens de l’opposition m’envoyaient de l’argent du Ghana pour monter des gens. Moi ?

Lire aussi cet article : Conflit clubs-FIF, Roger Ouegnin se déchaine

 

« Tonton, tonton, Me Ouegnin monte les gens contre moi »

Le pays est fait de sorte qu’il y en a, pour leur opinion, perdent leur emploi. Kalou (Bonaventure Kalou : ndlr) parle, on le fait sauter. Il fait une conférence de presse en dehors de cette affaire. On dit aux gens que comment voulez-vous accepter qu’il joue le championnat de Sidy Diallo et puis…ça veut dire que c’est devenu son affaire (affaire de Sidy Diallo : ndlr). Quand la chaine de télévision nous donne des droits TV, c’est son argent qu’il nous donne ? Mais il faut que ça change. Est-ce que vous comprenez ? Il y a quelque chose de grave qui est en train de se passer. Tout ça parce qu’on nous a dit, ah c’est le neveu. Ah ! Et dès qu’il y a un problème, il court là-bas, il dit : ‘’Tonton, tonton, Me Ouegnin monte les gens contre moi. Tonton, tonton,…Non, il faut arrêter. Si vous voulez, travaillez. Nous, on fait la preuve qu’on travaille tous les jours. Arrêtez vos histoires-là, arrêtez d’infantiliser les gens comme ça. C’est quoi ça ? Après, on va vouloir m’entendre sur pv. Nom, prénom : Je me nomme Roger Maurice Désiré. Je suis né le…à Bouaké. Le père : François Ouegnin, feue Elizabeth Carlos. Marié, père de 2 enfants. Je suis de religion catholique. Ah ! J’ai été recensé mais je n’ai pas accompli mes obligations militaires…Je n’ai jamais été condamné ni poursuivi en justice. Là, j’ai failli. On a tenté, j’ai échappé bel…Le football et barreau. La politique, c’est pas mon problème. Mais est-ce que je suis bête pour ne pas comprendre ce qui se passe ? Mais ce n’est pas mon domaine. Mais quand vous rentrez dans le football, il faut demander aussi conseil à ceux qui sont dedans et ceux qui connaissent…Plus grave, moi, je suis devenu le fossoyeur, moi avocat ? Celui qui dit ça là, je ne sais pas hein ! Je suis avocat et président de l’Asec Mimosas. Je ne sais pas qui est le plus proche de ce qu’il dit. Mais moi, je ne suis pas proche de ça. Nous irons à la FIFA…

« Djekanou, vous l’avez spolié à Jacques Anouma »

Je vous ai dit qu’il m’avait écrit, il y a pleins de choses à l’intérieur, je sais que c’est faux, c’est n’importe quoi…Vous me dites de temps en temps que c’est un projet fédéral. Le bonhomme est installé à Djekanou. A Djekanou, c’est pas fédéral. Djekanou, vous l’avez spolié à Jacques Anouma. Jacques Anouma a été imprudent. Tu vas construire un terrain qui appartient à quelqu’un. Un jour, la personne se réveille et tu dégages, tu ne peux plus rien faire. La méchanceté des hommes incarnée. Maintenant, nous sommes à la FIFA, il n’y aura pas d’états généraux. Peut-être avec ceux qui le veulent. Il y a l’équipe de mon village, Moossou, il y a l’équipe de mon grand quartier Bassam. Ils sont pleins dedans. C’est là-bas qu’ils vont faire des réunions. Un jour, quand je serai à la retraite à l’Asec, j’irai m’occuper de mon équipe de village (Moossou FC: ndlr).

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte