Jeu de dames : La Côte d’Ivoire organise le tournoi mondial en avril prochain


Les dirigeants de la Fédération ivoirienne de jeu de dames (FIJD) ont donné plus de détails sur la World Cup

En vue de donner de donner certaines informations sur le tournoi mondial de jeu de dames (World Cup) qui aura lieu, du 23 au 30 avril 2018, à Abidjan, les responsables de la Fédération ivoirienne de jeux de dames ont animé une conférence de presse, le lundi 5 février 2018, à l’hôtel communal de Cocody.

Les responsables de la Fédération ivoirienne de jeu de dames (FIJD) étaient face à la presse, le lundi 5 février 2018, à l’hôtel communal de Cocody. A cette occasion, le président de la FIJD, Goué Bi Bsaile, avait à ses côtés son premier vice-président, Charles Aka, par ailleurs président du comité d’organisation chargé des relations extérieures et du sponsoring, le vice-président de la FIJD, Abalo Koffi Gervais et le directeur général de Proclava, Petter Lafrenz.

Dans son intervention, le président Goué Bi Basile, a expliqué les enjeux de ce tournoi mondial. « Nous sommes ici pour vous annoncer l’organisation du premier championnat mondial appelé World Cup. Pourquoi World Cup en anglais, pourquoi tournoi mondial en français. Ce sont des jeux de mots qui sont dans notre jargon de jeu de dames. Le premier tournoi mondial appelé World Cup qu’on organise ici, va réunir toute la crème mondiale du jeu de dames. Puisque c’est un tournoi qualificatif, si on n’y participe pas, on est obligé de faire 5 ; 6 tournois à travers le monde pour obtenir le minima de points qu’il faut pour participer à l’olympiade des jeux de l’esprit. C’est la première importance de ce tournoi. La deuxième, le droit qui grade les athlètes. Chez nous, on a 3 grades internationaux qui sont les maitres fédéraux, les maitres internationaux et les grands maitres internationaux. Pour avoir ces grades-là, il faut participer et engranger des minima de points dans ces genres de tournoi qui réunissent toute la crème des meilleurs joueurs du monde chaque année. A l’époque, c’étaient des tournois qui se déroulaient seulement en Europe. Nous tous, savons les difficultés qu’on rencontrait pour participer à ces tournois-là. On s’est battu pour rapprocher ce tournoi des Africains pour leur permettre de rêver voyager dans de bonnes conditions aux olympiades des sports de l’esprit. C’est basé en Chine », a dit le président Goué Bi Basile avant de préciser que la compétition se déroulera au 10ème étage de l’hôtel Ivotel (Plateau).

Pour sa part, Aka Charles a donné d’autres précisions sur cette compétition. « La fédération mondiale de jeu de dames a eu une assemblée générale le 7 octobre 2017. Beaucoup de questions ont été débattues à cette assemblée, surtout le problème de voyages et de participation de nos joueurs africains. Il a été décidé de rapprocher les grandes compétitions de l’Afrique, sinon, les organiser en Afrique. Et le choix s’est porté sur la Côte d’Ivoire pour diverses raisons. D’abord parce que nous avons des joueurs de très bonnes qualités, mais qui n’arrivent pas à s’exprimer sur l’échiquier mondial, parce qu’ils ont des problèmes pour voyager. Or ils sont de très bonnes qualités. Et ces qualités découlent des performances de l’un de nos joueurs : le grand maitre international Atsin Ncho Joël. Les occidentaux voient en lui le futur champion du monde. Ils n’arrivent pas à le cerner parce que sa pratique du jeu de dames les dépasse. Ils se disent qu’en Afrique, s’il y a des gens qui jouent régulièrement contre Atsin Joël, c’est qu’il y en a qui peuvent être de son niveau. Donc, il faut rapprocher les compétitions de l’Afrique. Deuxièmement, la Côte d’Ivoire a tellement bien organisé les 8èmes jeux de la Francophonie que les gens n’ont pas hésité à nous confier l’organisation de cette première World Cup en Afrique qui est classée 5 étoiles. Il y a aussi les actions qui ont été posées par le président de la Fédération. Nous avons organisé le championnat militaire qui est le premier en             Afrique, le championnat féminin junior et nous avons également l’intention de développer le jeu de dames dans les établissements scolaires pour permettre au système Oissu de prendre le jeu de dames comme un élément de sport pour les jeunes étudiants et élèves. Au vu de tout cela, la Fédération mondiale nous a confié cette compétition qui est 5 étoiles », dit le président du comité d’oragnisation

« La compétition réunit les meilleurs joueurs de la planète »

Poursuivant son intervention, Charles Aka a souligné que les meilleurs joueurs ont déjà fait leur réservation. « On l’appelle World Cup pour dire littéralement Coupe du Monde. C’est le championnat du monde qui réunit les meilleurs joueurs de la planète. Le champion du monde en titre a déjà fait sa réservation. La championne du monde en titre a déjà fait sa réservation, sa rivale championne russe a déjà fait sa réservation. Parce que c’est une World Cup de 5 étoiles. Donc les résultats de la compétition seront « coefficiés » à 5. Si vous ne participez pas, votre concurrent direct va engranger des points. C’est comme ça le système des calculs des points. Le directeur technique de la Fédération mondiale sera là, le président de la Fédération mondiale sera également là. 20 officiels seront là, auxquels vont s’ajouter les athlètes africains dont des Ivoiriens, Russes, Français, Brésiliens. Nous avons pratiquement 500 athlètes qui seront là », a souligné le président du comité d’organisation.

Dans ses explications, il a précisé que cette compétition se déroulera sous deux formes : la World Cup IN et la World Cup OFF. « La World Cup va se dérouler sur deux plans : la World Cup IN qui va se dérouler à l’hôtel Ivotel au Plateau du 23 au 30 avril 2018 et la World Cup OFF qui va se dérouler à l’espace Ficgayo (Yopougon). La World Cup IN est réservée aux joueurs professionnels de jeu de dames, mais tout le monde peut s’inscrire. Le droit d’inscription a été fixé par l’assemblée générale à 50 euros. La World Cup OFF, c’est la World Cup grand public. C’est pour cela que nous aurons besoin des annonceurs parce que nous entendons installer 100 à 200 tableaux à l’espace Ficgayo pour permettre à tous ceux qui veulent participer de venir s’exprimer ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte