Athlétisme : Marie Josée Ta Lou parle de sa maladie avant le meeting de Bercy

« Je reviens de maladie »
« Quand la maladie vient, il y a la force qui part »
La sprinteuse ivoirienne, Marie Josée Ta Lou, qui est revenue sur ses récents soucis de santé prendra part au meeting de L'AccorHotels Arena

Avant de prendre le départ du 60m qui aura lieu, le mercredi 7 février 2018, à Bercy (12ème arrondissement de Paris), la sprinteuse ivoirienne Marie Josée Ta Lou est revenue sur ses récents soucis de santé.

La sprinteuse ivoirienne, Marie Josée Ta Lou, vice-championne du monde en titre du 100m et 200m, participe au meeting de Bercy sur 60m, ce mercredi 7 février 2018. Mais avant de poser le pied dans le starting-block, elle est revenue sur son état de santé. « Je reviens de maladie et vous savez, la maladie, quand elle vient, il y a la force qui part. La vitesse, le coach l’a dit, elle ne peut pas partir, elle est encore là, mais là, il faut se redonner encore de la force. Donc c’est ce qu’on est en train de faire. Bien sûr que la forme revenait progressivement donc là, je vais voir, franchement dit, si la force est revenue, et avoir un état d’esprit libéré pour les prochaines compétitions », a-t-elle confié au confrère RFI, sans toutefois révéler la nature de la maladie.

« Si la victoire vient à moi, je la prends »

L’ambition de Marie Josée Ta Lou au meeting de Bercy est de réaliser le meilleur temps, un mois avant le rendez-vous de Birmingham. « Je ne peux pas dire que je vise quelque chose d’extraordinaire, mais si déjà je descends en dessous des 7’13, ce sera extraordinaire pour moi. Après, personne ne m’attend donc, en fait, c’est pour ne pas décevoir les personnes qui m’attendent. Donc on va se donner les moyens d’y arriver et peut-être de gagner la course. L’essentiel, c’est de faire un bon chrono et si la victoire vient à moi et bien, moi je la prends », espère la sprinteuse ivoirienne de 29 ans.

Pendant 2 heures, les étoiles de l’athlétisme rivaliseront à qui mieux mieux et assureront le spectacle dans la mythique salle parisienne. Katerina Stefanidi (Grèce), Luvo Manyonga (Afrique du Sud) et bien sûr l’Ivoirienne Marie Josée Ta Lou seront sous le feu des projecteurs.

Une autre vedette du sprint ivoirien, Muriel Ahouré, court actuellement en Amérique du Nord. Elle ne sera pas à Bercy, ce soir. Elle détient la meilleure performance mondiale de l’hiver sur 60m (7 secondes 7 centièmes).

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Shutterstock.com INT
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte