Football

Crise Clubs-FIF : Après la rencontre avec la FIFA, les dissidents veulent mener « des actions très concrètes »

Ils réclament toujours la tenue d’une AG Extraordinaire
Ils dénoncent « le gaspillage et le clientélisme du Comité Exécutif »
Des "actions très concrètes" seront menées dès le retour de la délégation du G42 en Côte d'Ivoire

Les clubs dissidents réunis au sein du G42 ou GX maintiennent toujours la pression sur la Fédération ivoirienne de football (FIF), après avoir été reçus, le mardi 20 mars 2018, par la Fédération internationale de football association (FIFA), à Zurich (Suisse).

Avant même le retour de la délégation des clubs dissidents de Suisse où le G42 été reçu par la Fédération internationale de football association (FIFA), un communiqué a été pondu par les frondeurs qui réclament toujours la tenue d’une assemblée générale extraordinaire. Dès le retour de ladite délégation, le G42 prévoit mener « des actions très concrètes » sur le terrain.

Lire aussi cet article : Crise Clubs-FIF, la FIFA tranche, voici sa décision

Avant toute chose, les dissidents dénoncent « le gaspillage et le clientélisme du Comité Exécutif » de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Ci-dessous le communiqué de presse des clubs dissidents.

Communiqué de presse

LE GROUPE DES MEMBRES ACTIFS DE LA FIF MAINTIENT L’ORGANISATION D’UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE

Par courrier en date du 14 janvier 2018, la FIFA a relevé la pertinence des griefs invoqués dans la requête du Groupe des Membres Actifs de la FIF dit « G42 ou GX », qui, le 29 décembre 2017 a demandé l’organisation d’une Assemblée Générale Extraordinaire de la faitière du football ivoirien. La FIFA a de ce fait décidé de se saisir du litige en invitant les parties à « une table ronde en vue de trouver des solutions », à Zurich.

Le 8 février 2018, la FIFA a fixé ladite table ronde au 20 mars en précisant que « Le but de cette réunion est d’entendre et d’écouter chaque groupe afin de trouver un consensus entre les participants »

Ce jour donc, 20 mars 2018, une délégation du « GX » composée des Présidents Roger OUEGNIN, KONE Abdoulaye, Armand GOHOUROU, Salif BICTOGO, Albert ANZOUAN-KACOU, Benoît AKRE et Nicaise GBALLOU, qu’assistaient Maître Souleymane DIALLO, a été reçue au siège de la FIFA pendant près de quatre heures d’horloge.

En attendant une communication officielle de la FIFA sur les conclusions de cette rencontre, le Groupe des Membres Actifs qui demandent l’organisation d’une Assemblée Générale Extraordinaire de la FIF, renouvelle ses remerciements à la FIFA pour sa haute implication dans ce dossier et lui sait gré d’avoir pris en charge trois membres de sa délégation.

Les membres du « GX » notent que :

1.  La FIFA a constaté n’être pas parvenue à concilier les positions des deux parties en présence ;

2. La FIFA a estimé qu’en raison de la rétractation de certains signataires, la demande d’Assemblée Générale introduite le 29 décembre 2017 ne pourrait pas suivre son cours. Toutefois, elle observe que plus de 42 membres de la FIF continuent de demander la tenue d’une Assemblée Générale Extraordinaire. Sous peine de s’exposer à d’éventuels recours juridictionnels, la FIFA recommande à ces Associations d’inscrire toutes leurs actions à venir dans la légalité interne à la FIF ;

3. Au regard du nombre impressionnant de preuves que la FIFA a reçu au cours de cette rencontre, pour illustrer la mauvaise gouvernance et les forts soupçons de malversations imputables à l’équipe dirigeante actuelle de la FIF, il a été convenu qu’après un examen minutieux desdites preuves par les services compétents de la FIFA en la matière, un audit comptable et financier de la FIF sera diligenté par la FIFA dans un délai raisonnable (en 8 semaines).

Le GX saisit cette occasion pour dénoncer le gaspillage et le clientélisme du Comité Exécutif, qui s’est déplacé à Zurich avec une douzaine de partisans, aux frais de la FIF, alors que les employés ne sont toujours pas payés et que cette institution n’arrive plus à honorer ses engagements financiers envers ses membres et ses partenaires.

Le GX salue la mobilisation et la détermination historiques des clubs et Groupements d’intérêts pour sauver le Football ivoirien et les assure que leurs sacrifices seront très bientôt récompensés.

Le GX, réaffirme avec fermeté que l’unique voie de règlement de la présente crise reste et demeure l’organisation d’une Assemblée Générale. Dès le retour de la délégation présente à Zurich des actions très concrètes seront prises dans ce sens.

Que Dieu continue de veiller sur le football ivoirien !

Fait à Zurich, le 20 mars 2018.

Pour le GX

Maitre Souleymane DIALLO

Avocat à la Cour

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte