Football

Abidjan : Une seule solution pour sauver l’entraîneur Saraka Norbert, malade du foie

« Je suis devenu tellement faible… »
« J’ai commencé le traitement par chimio »

Malade du foie depuis septembre 2017, l’entraineur Saraka Norbert suit désormais un traitement par chimiothérapie, l’opération étant très risqué, selon les médecins.

Souffrant d’une tumeur du foie, l’entraineur Saraka Norbert qui devait subir une opération chirurgicale continue de suivre des traitements. Dans la matinée du mercredi 11 avril 2018, il nous a appris qu’il a rendez-vous avec les médecins à l’hôpital. « Je ne suis pas à la maison, je suis parti à l’hôpital. Je suis parti au CHU, j’ai rendez-vous avec le médecin. Ça ne va pas trop, mais j’arrive à marcher et aller à l’hôpital seul. J’ai commencé la chimio (chimiothérapie) », nous a-t-il dit au bout du fil.

Lire aussi cet article: L'entraineur Saraka Norbert se meurt

Mais pourquoi la piste de l’opération a été abandonnée pour un traitement chimiothérapique ? « Oui, on dit que l’opération est risquée parce que, où c’est placé-là, c’est sur le vaisseau central qui alimente le foie et l’hépatite en sang. Pour opérer cela, il faut couper le tiers du foie. Est-ce que les 2/3 restants peuvent supporter ? », s’est-il interrogé.

Saraka Norbert a donné d’autres détails sur la seule alternative qui reste. « Après une réunion, ils ont décidé de faire la chimio. La chimio prend du temps. Si l’opération était faisable, cela aurait pris deux mois. Or avec la chimio, c’est sur une longue période. Mais comme c’est la seule alternative qui reste, donc j’ai commencé le traitement par chimio. J’ai déjà fait deux séances. La douleur a diminué. Ça va aller», a ajouté l’ex-entraineur de l’Africa Sports d’Abidjan.

Affaibli par la maladie, l’ex-professeur d’éducation physique et sportive (EPS) désormais inspecteur, bénéficie d’un repos. « Je ne vais pas au travail. Je suis devenu tellement faible que je reste à la maison. Je mange, mais je n’ai pas l’appétit comme il se doit. Je force quoi ».

Bénéficie-t-il de l’assistance des dirigeants ivoiriens ? « On m’envoie des messages pour me souhaiter seulement bonne guérison », a souligné le technicien.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte