Football

Neymar raconte sa brouille avec Cavani sur les coups de pieds arrêtés

« Bien sûr, il y a eu un peu de frictions »
« Nous avons réglé ça entre nous »
Neymar Junior a eu une prise de bec avec Edison Cavani sur deux coups de pieds arrêtés lors de la victoire (2-0) contre l'OL en 2017

Depuis le Brésil où il suit sa convalescence, Neymar Junior a félicité le Paris Saint Germain (PSG) pour le titre de champion de France suite à sa large victoire (7-1) sur l’AS Monaco. Il a profité de l’émission Altras Horas pour évoquer sa relation avec l’Uruguayen Edison Cavani.

« Penaltygate » en Ligue 1 française, vous vous en souvenez ? C’était le dimanche 17 septembre 2017, lors de la victoire (2-0) du Paris Saint Germain (PSG) sur l’Olympique lyonnais. Brouille entre deux coéquipiers : le Brésilien Neymar Junior et l’Uruguayen Edison Cavani. Les deux joueurs ont eu une petite dispute sur 2 coups de pied arrêtés : un coup franc où Dani Alves a empêché Cavani de s’emparer du ballon pour le remettre à Neymar. Puis un penalty où le Brésilien a insisté auprès de l’Uruguayen pour qu’il le laisse tirer.

Invité de l’émission Altras Horas, Neymar Junior est revenu sur le « penaltygate » : « Bien sûr, il y a eu un peu de frictions », reconnait-il. Mais nous avons résolu le problème juste après. Trois jours plus tard, nous nous sommes assis et nous avons parlé. Nous sommes deux grands joueurs, mais nous sommes aussi deux hommes et nous avons réglé ça entre nous, sans en parler à personne ».

Une chose est certaine, les frictions entre les deux joueurs n’ont pas échappé à la presse qui en a fait un large écho. Et cela n’a pas plus à Neymar. « Mais les choses ont pris de l’importance car je crois que c’est ce qui fait vendre, a-t-il regretté. Je suis mal à l’aise face à ceux qui développent des histoires et parlent de ce qu’ils ne devraient pas. Cela vous met hors de vous et fait perdre de la concentration ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte