Cote d’Ivoire / Taekwondo : Comment le ministre Amichia met fin à la crise


Me Bamba Cheick Daniel et le général Palenfo (Photo d'illustration)

Dans un communiqué signé du ministère ivoirien chargé des Sports dont Linfodrome.ci a reçu copie, la crise qui secouait la Fédération ivoirienne de taekwondo depuis le mois d’avril vient de connaître son dénouement.

Selon le communiqué signé en date du mercredi 23 mai 2018, une médiation conduite par Albert François Amichia, ministre ivoirien des Sports et Loisirs a permis de ramener à de meilleurs sentiments les protagonistes qui se disputaient avec acharnement la tête de cette fédération, depuis le mois de mars 2017. Le comité adh’oc mis en place par le général Palenfo s’est engagé à laisser l’équipe de Me Daniel Bamba Cheick aller au bout de son troisième mandat à la tête de la fédération ivoirienne de Taekwondo. Par conséquent, ledit comité adh’oc a donc été dissous. Ci-dessous l’intégralité de ce communiqué.

Communiqué du ministère des sports

Alors qu’il peine à concilier les parties en désaccord dans la famille du football ivoirien, le ministre ivoirien des sports et loisirs, François Amichia a conduit une médiation qui a permis de retrouver la paix au sein de la famille du Taekwondo ivoirien, sous l’autorité de Bamba Cheikh Daniel.

Dans le courant du mois de mars 2017, suite à la tenue de l’Assemblée Générale Extraordinaire de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, le 11 décembre 2016 qui a conduit à la réélection du Président BAMBA Cheick Daniel, une crise est survenue au sein de la famille du Taekwondo d’une part, et entre le Comité National Olympique de Côte d’Ivoire (CNO-CI) et la Fédération Ivoirienne de Taekwondo (FITKD) d’autre part.
Cette crise qui perdure depuis plus d’un an, est susceptible de discréditer les résultats obtenus et de compromettre l’avenir du Taekwondo.

En dépit des tentatives de règlement de la crise, aussi bien au niveau national qu’international, les difficultés demeurent

C’est dans ce contexte qu’à l’occasion d’une audience accordée au Grand Maître KIM YOUNG TAE, lors de son arrivée à Abidjan pour l’inauguration du siège de la Fondation SIACADO, Monsieur le Ministre des Sports et des Loisirs lui a demandé d’intervenir dans la recherche d’une solution durable,

Après avoir entendu les parties au conflit, le Grand Maître KIM YOUNG TAE a proposé à Monsieur le Ministre des Sports et des Loisirs, par correspondance en date du 1er avril 2018, d’organiser et de présider une réunion de réconciliation générale,

Pour donner suite à cette proposition du Grand Maître KIM YOUNG TAE, Monsieur le Ministre des Sports et des Losirs a initié une série de rencontres avec les parties en conflit.
Ainsi, le lundi 09 avril 2018, Monsieur le Ministre des Sports et des Loisirs, a accordé une audience à une délégation de certains Grands Maîtres du Taekwondo ivoirien, conduite par Me Minayaha Siaka COULIBALY, de à 11h à13h; le vendredi 13 avril 2018, Monsieur le Ministre des Sports et des Loisirs, a accordé une audience à la délégation de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo, conduite par son Président Monsieur BAMBA Cheick Daniel, de 11hà13h; et enfin, le vendredi 13 avril 2018, Monsieur le Ministre des Sports et des Loisirs, a accordé une audience à la délégation du Comité National Olympique de Côte d’Ivoire, conduite par son Président Gle PALENFO, à 16h 30mn à 17h 30.

A l’issue de ces audiences, il ressort que:

1) toutes les parties au conflit ont effectivement répondu à J’invitation de Monsieur le Ministre des Sports et des Loisirs et ont participé aux échanges;

2) le conflit est né suite à la décision du CNO-CIV d’annuler l’Assemblée Générale qui a modifié les statuts de la FITKD et qui a conduit à J’élection de Monsieur BAMBA Cheick Daniel, pour un troisième mandat, à la tête de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo ;

3) des irrégularités ont été constatées lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 11 décembre 2016 ;

4) le CNO-CIV aurait été saisi par les dissidents pour annuler l’élection de M. BAMBA Cheick Daniel;

5) le CNO-CIV a suspendu le Comité Directeur issu de l’élection du 11 décembre 2018 pendant 4 ans;

6) le CNO-CIV a intenté des actions en justice contre la FITKD ;

7) le CNO-CIV a mis en place un Comité ad’hoc et a procédé à la fermeture du siège technique de la FITKD ;

8) la World Taekwondo, après analyse de la saisine du CNO-CI, a reconnu, par décision n° WT 17-003 23 Mai 2017, le Comité Directeur conduit par Monsieur BAMBA Cheick Daniel ainsi que les organes légaux de la FITKP ;

9) des sanctions ont été prises par le Fédération Ivoirienne de Taekwondocontre certains clubs et pratiquants, membres du Comité Ad’hoc ;

10) des passages de grades effectués pendant la crise par le Comité Ad’hoc ont été invalidés par la FITKD;

11) un processus de médiation, assorti d’un document qui a été entérinépar le Comité International Olympique (CIO) ;

12) une tentative de médiation a été menée par Monsieur DIANE Mamadi;

13) des membres de la Fédération Ivoirienne de Taekwondo demandent la reprise des élections conformément aux anciens statuts et règlements de la FITKD.

Après examen des éléments présentés par les différents acteurs de la crise, il a été convenu ce qui suit:

1) les protagonistes sont d’accord pour privilégier la voie du dialogue interne à Fédération Ivoirienne de Taekwondo du Taekwondo, et à respecter la hiérarchie;

2) les parties s’engagent à laisser Maître BAMBA Cheick Daniel terminer son mandat, au terme duquel, il ne devra plus se représenter pour une réélection;

3) les parties s’engagent à accepter l’autorité du Président BAMBA Cheick Daniel en tant que Président de la FITKD ;

4) le Comité Ad’hoc est dissous;

5) toutes les parties s’engagent à renoncer aux actions en justice en cours;

6) les parties s’engagent à mettre fin dans la presse et sur les réseaux aux déclarations susceptibles d’entretenir la division;

7) Monsieur BAMBA Cheick Daniel, Président de la FITKD, s’engage à annuler les sanctions prises contre certains clubs et pratiquants, conformément à la procédure prévue en la matière;

8) Monsieur BAMBA Cheick Daniel, Président de la FITKD, s’engage à organiser des sessions de régularisation des passages de grade effectués pendant la crise par la Comité Ad’ hoc, en se conformant aux procédures internes;
9) les parties s’engagent à travailler à restaurer la cohésion sociale au niveau de la famille de taekwondo.

De tout ce qui précède, nous avons concilié les parties en conflit.

Fait à Abidjan, le 23 Mai 2018

François Amichia, ministre des sports et loisirs

Jean Kelly KOUASSI (Stg)

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte