Football

Eléphants : Entre Kamara Ibrahim et les Zaha, quelque chose ne tourne pas rond

« Wilfried, il a des soucis personnels qu’il veut régler », selon le sélectionneur ivoirien
« Qu’on arrête de mentir aux Ivoiriens », réplique Tiendé Zaha, le père de Wilfried Zaha
Tiendé Zaha et son fils Wilfried Zaha

Les raisons évoquées par Kamara Ibrahim, le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, pour la non sélection de Wilfried Zaha sont bottées en touche par Tiendé Zaha, le père du joueur, qui demande au technicien ivoirien de « dire la vérité aux Ivoiriens et éviter de le (Wilfried) jeter à la vindicte populaire. »

Que se passe-t-il entre le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, Kamara Ibrahim, et les Zaha ? La question mérite d’être posée. Car au lendemain de la sortie du technicien ivoirien pour justifier la non sélection de Wilfried Zaha, le père du joueur de Crystal Palace est monté au créneau pour demander, à mots couverts, à Kamara d’arrêter de « mentir aux Ivoiriens ».

Voici, in extenso, les versions des deux parties.

Selon le sélectionneur ivoirien, « Wilfried, il a des soucis personnels qu’il veut régler. C’est ce que je vous ai dit toute à l’heure. Le joueur, il y a le footballeur, il y a l’homme. Il ne faut pas les dissocier. C’est comme vous et moi. On a nos boulots, mais on a nos problèmes. Les problèmes peuvent impacter sur notre façon de nous comporter, sur notre façon de travailler. Moi, je préfère les garçons qui sont corrects, qui disent, coach, j’ai des petits soucis, laisse-moi les régler. Tu veux m’avoir à 200 à 300% ? J’ai des petits soucis, laisse-moi les régler. Le prochain regroupement, si je suis en pleine forme comme je suis et que tu as besoin de moi, ne t’inquiète pas, je viendrai. Je ne veux trahir la confidence ici, en train de dire Wilfried m’a ci, Wilfried m’a dit ça. Donc, je plante le décor général. De toute façon, un joueur qui n’est pas appelé, ça fait toujours jaser. Parce que Wilfried est connu, mais il y en a de moins connu. Leur entourage aussi, ils vont jaser hein ! Donc il ne faut pas juste voir que c’est Wilfried Zaha. On n’aurait pas convoqué certains qui sont pas sur la liste, ça jasera toujours. Je pense plutôt qu’on regarde ceux qui sont là, qui vont aller jouer. On parle plus de ceux-là que peut-être ceux qui ne sont pas là. », a dit Kamara Ibrahim en conférence de presse.

Tiendé Zaha (père de Wilfried Zaha) : « Cet entraineur me surprend »

Il n’en fallait pas plus pour que Tiendé Zaha, le père de Wilfried Zaha monte au créneau. « Je suis surpris que Kamara raconte autre chose en conférence de presse. Qu’il nous dise s’il y a un problème avec Wilfried ? Je crois qu’il faut dire la vérité aux Ivoiriens et éviter de le jeter à la vindicte populaire. Après sa rencontre avec mon fils, Kamara m’a dit que ce que Wilfried a dit, était à prendre en compte. C’était au parking du Stade de Crystal Palace, après un match amical contre Toulouse. Wilfried lui a dit que les conditions dans lesquelles sont les joueurs, ne sont pas bonnes. Et qu’il fallait revoir certaines choses. Le dire, est-ce une mauvaise chose ? Il souhaite simplement que les choses s’améliorent autour de l’Équipe nationale. Cet entraîneur me surprend. Wilfried n’a jamais posé de conditions », a-t-il dit avant de poursuivre : « Mon fils a été surpris de sa non-convocation pour le match face au Rwanda. Il a donné son accord pour disputer ce match. Il est prêt. Après une discussion avec le sélectionneur, ce dernier, lui a promis qu’il sera sélectionné. À notre grande surprise, son nom ne figure pas sur la liste. »

Et Tiendé Zaha de faire d’autres précisions : « Par le passé, avant que je ne rencontre le président Sidy Diallo, c’est Gervinho, qui a été le premier à me contacter afin que je puisse convaincre mon fils. C’est ce que j’ai fait par patriotisme. Donc qu’on arrête de mentir aux Ivoiriens. »

Où se trouve donc la vérité ? En attendant d’en savoir davantage sur cette polémique qui ne cesse d’enfler, Kamara Ibrahim et les Eléphants sont en regroupement depuis le lundi 3 septembre 2018, à l’Auberge du jeu de Paume de Chantilly. Une banlieue parisienne.

La sélection ivoirienne se sera, dans la nuit du jeudi 6 septembre 2018, à Kigali pour affronter le Rwanda, dans le cadre de la 2ème journée des éliminatoires de la CAN 2019.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte