Football

CAN 2021 : Ahmad Ahmad (CAF) attaque les autorités ivoiriennes mais prend soin d’épargner le président Ouattara

« Il y a des villes où il n’y a rien, tout ça c’est malheureux de la part des responsables »
« Au lieu de remercier la CAF de leur avoir donné du temps…»
11/12/2018
CAN 2021 : Ahmad Ahmad (CAF) attaque les autorités ivoiriennes mais prend soin d’épargner le président Ouattara
Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, s'en est encore pris aux autorités ivoiriennes après le retrait de la CAN 2021 à la Côte d'Ivoire

Depuis qu’il a annoncé à la télévision Afrique Média le retrait de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire, le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, fait feu de tout bois pour justifier cette décision. Dans ses nombreuses sorties médiatiques, il s’en prend aux autorités ivoiriennes. Sa dernière intervention sur les antennes du confrère RFI n’a pas dérogé à la règle. Il a encore trollé les autorités sportives ivoiriennes.

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, poursuit ses attaques contre les autorités sportives ivoiriennes au sujet du retrait de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021) à la Côte d’Ivoire. Alors que les seconds ont mal accueilli cette décision, le premier estime qu’ils devraient plutôt l’applaudir et remercier la CAF.

Lire aussi cet article : Ahmad Ahmad fait mentir le ministre ivoirien des Sports Danho Paulin

Le Malgache s’en est encore pris, le lundi 10 décembre 2018, aux autorités sportives ivoiriennes. « Au lieu de remercier la CAF de leur avoir donné du temps, surtout les techniciens. », a-t-il confié à la « Radio Mondiale », avant de ménager le président de la République Alassane Ouattara : « Si c’était de la part du chef de l’Etat (Le président Alassane Ouattara : ndlr), j’aurais pu facilement comprendre parce que la politique n’est pas obligée de connaitre les arcanes d’organisation d’une grande compétition. »

Dans sa violente diatribe contre les autorités sportives ivoiriennes, Ahmad soutient même qu’il y a des insuffisances à leur niveau. « Ça démontre peut-être, l’insuffisance aussi peut-être des responsables. Parce qu’au lieu de convaincre son chef que ah, c’est une bonne chose, aillent (sic) plutôt dans une politique politicienne pour créer des polémiques. », a-t-il lancé, avant de s’interroger sur les capacités de la Côte d’Ivoire à construire 5 stades en 2 ans : « Comment on peut construire des stades, 5 stades en 2 ans ? Il y a des villes où il n’y a rien, pas d’hôtel. »

Déduction ? « Donc, tout ça, c’est malheureux de la part des responsables. Au lieu d’être des partenaires, parce que la Confédération veut relever le football africain, surtout protéger ses joueurs professionnels. Je suis sûr que les grands responsables ivoiriens vont écouter leurs responsables dans le cadre de la préparation de la CAN et ils vont se rendre compte que c’est la CAF qui avait raison. » C’est dit !

Pour rappel, le ministre ivoirien des Sports, Danho Paulin, avait donné des assurances sur les capacités de la Côte d’Ivoire à organiser la CAN 2021. « Nous avons été retenus pour 2021. Nous devons nous organiser pour être prêt en 2021. Après, si nous sommes dans une situation où il faut négocier, pour des glissements ou des choses comme ça, ça interviendra au cours d’une conférence, des rencontres pour réaliser cela. Mais, objectivement, nous avons été désignés en 2014 pour faire la coupe d’Afrique des nations de football en 2021. Nous avons un chronogramme, nous avons mobilisé les ressources. Nous y travaillons en toute sérénité pour éviter d’être dans la situation que nous connaissons aujourd’hui. C’est d’abord une question de principe. Nous avons pris des engagements financiers, nous sommes en train de préparer une équipe de football. Donc, il y a beaucoup de contraintes », avait-dit sur les antennes de RFI.

Pour sa part, le comité exécutif de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a produit un communiqué, le lendemain mardi 4 décembre 2018, pour marquer sa surprise suite aux déclarations du président de la CAF. « Aucune autorité étatique ivoirienne, ni aucun dirigeant de la Fédération, à quelque niveau que ce soit, n’a été contacté ou approché par la Confédération africaine de football quoi que ce soit s’y rapportant. »

A qui va maintenant échoir la CAN 2019 retirée au Cameroun ? Ahmad Ahmad a fait savoir que le Comité exécutif de la CAF désignera le pays organisateur, le mercredi 9 janvier 2019, à Dakar (Sénégal). Si l’édition de 2019 a échappé aux Camerounais, ils devraient organiser celle de 2021 et les Ivoiriens attendront 2023. Ils n’ont pas le choix. De toute façon, a fait comprendre Ahmad, la Côte d’Ivoire n’était pas prête pour 2021.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2