Crise à l’Africa Sports d’Abidjan : La rupture est consommée avec Vagba, des dirigeants claquent la porte

« Il n’y a plus rien à faire, nous irons jusqu’au bout »
Le vide se fait autour du président du Bureau Exécutif de l'Africa Sports, Alexis Vagba

La réunion convoquée, le mardi 19 février 2019, pour faire le point de la médiation entamée par le président de la section handball, Paul Gogoua, s’est terminée en queue de poisson. Des dirigeants ont claqué la porte et décidé de ne plus faire chemin ensemble avec le président du Bureau Exécutif, Alexis Vagba.

On la sentait venir, mais certains semblaient appliquer jusque-là, la politique de l’autriche. Et bien, la vérité a éclaté, ce mardi 19 février 2019, en pleine réunion, au siège provisoire de l’Africa Sports d’Abidjan, sis à Adjamé (en face du groupe Fraternité Matin). Le président de la section handball de l’Africa Sports d’Abidjan, médiateur dans la crise entre certains membres du Bureau Exécutif et le président Alexis Vagba a demandé à ce dernier de convoquer une assemblée générale susceptible de faire baisser la tension. Mais, visiblement, Alexis Vagba ne veut pas en entendre parler.

Lire aussi cet article : Africa Sports d'Abidjan : La crise persiste, une autre réunion convoquée d'urgence ce mardi

« Le doyen Pablo a demandé d’aller à une assemblée générale. Vagba a refusé et prétexté que rien ne l’y oblige. Moi, je connais bien les textes. Ils lui font obligation de tenir une assemblée générale ordinaire pour faire le rapport moral et financier de l’exercice écoulé, l’examen et adoption du plan d’action de l’année à venir, et l’examen et adoption du budget consolidé de l’année à venir. L’assemblée générale a lieu chaque année, dans la deuxième quinzaine du mois d’octobre. Cela n’a pas été fait, c’est ce qu’on lui demande de faire. Il dit que rien ne l’oblige à aller à une assemblée générale extraordinaire. Nous avons dit que nous avons compris et que dès cet instant, il s’obstine à gérer l’Africa comme il veut. Et que nous allons aviser », a martelé Saki Guitambert, membre du Bureau Exécutif.

Lire aussi cet article : Africa Sports d'Abidjan : Voici la vérité qu'on veut cacher sur le transfert de Zirignon Badi à l'AS Kaloum

Même son de cloche chez un autre membre dudit bureau, qui a souhaité garder l’anonymat. « La réunion s’est terminée en queue de poisson. C’est parce que l’homme ne change pas, il est resté hautain, campé sur ses positions. », a souligné notre interlocuteur, avant d’ajouter que le médiateur a voulu donner une dernière chance à Vagba : « On n’était pas d’accord avec le doyen Gogoua parce que lui-même est signataire de la démission. Mais il a voulu lui accorder une dernière chance. Cependant, le monsieur (Alexis Vagba : ndlr) est resté, comme toujours, égal à lui-même. Il parle avec une assurance, on ne sait pas d’où il la tire. Ce qu’on lui a demandé, c’est d’aller à une assemblée générale pour faire le point de sa gestion. Il a dit que lui, rien ne l’oblige à y aller. C’est-à-dire qu’il a peur d’être confronté aux réalités de sa gestion opaque. »

Et notre informateur de préciser que la rupture est désormais consommée. « Nous avons dit qu’il n’y a plus rien à faire. La rupture est consommée, elle est totale. Nous irons jusqu’au bout. Et nous allons aviser dans les heures qui suivent ».

Après le clash, les membres du Bureau Exécutif sont sortis, un à un, emboitant le pas à Saki Guitambert.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
 

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte