Africa Sports d’Abidjan : Limogé, le coach Almamy Diaby se révolte contre Vagba : « C’est un gros menteur »

« Il n’a pas eu le courage de me dire qu’il m’a limogé »
« Je vais aller faire quoi à l’entraînement de l’Africa ? »
05/03/2019
Africa Sports d’Abidjan : Limogé, le coach Almamy Diaby se révolte contre Vagba : « C’est un gros menteur »
L'entraîneur Almamy Diaby (en rouge) est en colère contre le président de l'Africa Sports d'Abidjan, Alexis Vagba

L’ex-entraîneur de l’Africa Sports d’Abidjan, Almamy Diaby, n’apprécie pas du tout la façon dont il a été remercié par le président du Bureau Exécutif, Alexis Vagba. Dans un entretien téléphonique que nous avons eu avec lui, au soir de son limogeage en douceur et ce mardi 5 mars 2019, il n’a pas été tendre avec son ancien employeur.

L’ex-entraîneur de l’Africa Sports d’Abidjan, Almamy Diaby, ne décolère pas. Il a appris son limogeage en douceur, dans la soirée du lundi 4 mars 2019. En honorant le rendez-vous du président du Bureau Exécutif du club, il ne s’attendait certainement pas à la mauvaise nouvelle.

Lire aussi cet article : Crise à l'Africa Sports d'Abidjan : Paniqué, Vagba Alexis limoge l'entraîneur Almamy Diaby

Chronologie des faits. Lundi 4 mars 2019. Il est exactement 19h01. Nous recevons un appel téléphonique de l’entraîneur Almamy Diaby. « Bonsoir coach », avons-nous répondu. A notre grande surprise, avec la voix un peu menaçante, Almamy Diaby nous interpelle : « On m’a dit que tu as écrit sur Linfodrome en faisant croire que je t’ai dit que le président n’a pas d’argent, c’est pourquoi il a réclamé un seul entraîneur à la mise au vert, avant le match contre Mossou FC ». Grande fut notre surprise. Mais avec un calme olympien, nous le renvoyons à son informateur. « Va demander à celui qui t’a donné cette information de te montrer l’article en question ». Et le coach de soulever un autre sujet. « On m’a dit que tu as fait une publication sur Linfodrome pour faire savoir que j’ai été limogé ». Nous le renvoyons toujours à son informateur. « Va demander à celui qui t’a donné cette information de te montrer l’article en question ».

Qu’à cela ne tienne, Almamy Diaby revient à la charge. « Est-ce que vous me connaissez ? ». Réponse : « Oui, je suis un journaliste sportif, donc je vous connais bien ». En réalité, l’informateur de l’entraîneur Almamy n’est autre que Vagba Alexis. Il écoutait attentivement notre conversation puisque le coach nous a informé plus tard que le haut-parleur de son téléphone était activé. A 20h12, quand l’entraineur Diaby a appris sa « suspension », il nous a joint de nouveau et nous lui avons demandé si son informateur Alexis Vagba a été capable de lui montrer les articles incriminés. La réponse, c’est non. D’où la grosse colère de Diaby Almamy. « Il n’a pas pu le démontrer. C’est un menteur, c’est un gros menteur, c’est un gros menteur, c’est un gros menteur. », a-t-il répété à 4 reprises, avant de nous demander de rapporter cette information : « Il faut bien écrire, il faut bien écrire »

Qu’en est-il de sa « suspension »? « Il n’a pas eu le courage de me dire qu’il m’a limogé. Il a simplement dit que je suis suspendu, sous prétexte que je suis proche des présidents Saki et Pazo. Il a aussi fait savoir que j’ai revendiqué que je ne rentrerais pas seul au vert, sans mon encadrement technique. », a-t-il dit, après son clash avec Alexis Vagba, dans la soirée du lundi 4 mars 2019.

Nous avons joint l’entraîneur Almamy Diaby ce mardi 5 mars 2019 (à 8h55) pour savoir s’il était à l’entraînement de l’Africa Sports d’Abidjan. Il a répondu sur un ton grave. « Non ! Je vais aller faire quoi là-bas ? Je vais aller faire quoi à l’entraînement ? », a-t-il questionné, avant de poursuivre : « Hier nuit, je l’ai appelé (il a appelé Vagba : ndlr), je dis donne-moi un papier pour me dire que je suis suspendu. Quand tu dis que tu as suspendu quelqu’un, il faut lui donner un papier. Nous sommes dans un Etat civilisé, ce n’est pas dans un campement. Je suis à la maison, je suis en train de suivre une émission à la télé. Les enfants sont allés à l’école. La servante est allée acheter mon pain. Je vais manger ». Bon appétit coach !

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2