Handball (35ème édition CACVC) : Les Ivoiriennes de Bandama HBC éliminées par les Forces Armées camerounaises


11/04/2019
Handball (35ème édition CACVC) : Les Ivoiriennes de Bandama HBC éliminées par les Forces Armées camerounaises
Les joueuses de Bandama HBC ne disputeront pas les demi-finales de la compétition par la faute des Camerounaises du FAP

Les Ivoiriennes de Bandama HBC de Tiassalé ont été éliminées (32-28) par les Forces Armées et Police (FAP) du Cameroun, le jeudi 11 avril 2019, en quarts de finale de la 35ème édition du championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe, à Oujda au Maroc.

Bandama HBC de Tiassalé ne disputera pas sa première demi-finale en championnat d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe à la 35ème édition de cette compétition. La formation chère au président Moïse Etien Sasso est tombée (32-28) les armes à la main face à une vraie armée du Cameroun.

Lire aussi cet article : Handball (35ème édition CACVC) : Les Forces Armées et Police du Cameroun aux trousses des Ivoiriennes

Courageuses et déterminées, on aurait voulu entendre les Ivoiriennes entonner l’Abidjanaise ce jeudi 11 avril 2019, à la salle du 16 août, au coup de sifflet final. Malheureusement, elles sont restées au stade des quarts de finale. Les Camerounaises des Forces Armées et Police l’ayant voulu ainsi.

Pourtant, au terme d’une première mi-temps équilibrée (13-13), les filles du coach Christophe Yavo se sont rendues compte que l’adversaire était à leur portée. Et qu’il fallait élever un peu plus le niveau de leur jeu pour faire la différence.

Malheureusement, ce supplément leur a fait défaut. Elles se sont présentées en deuxième mi-temps la fleur au fusil. Menées quelquefois dans cette seconde partie, Bonson Tahi Raymonde et ses coéquipières sont restées collées aux basques de leurs adversaires. Mais elles ont souventefois manqué de réussite. Finalement, c’est à l’usure qu’elles ont été battues. Dommage pour cette formation pleine de promesse. La prochaine fois sera la bonne.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2