Africa Sports d’Abidjan : L'entraîneur Gratecap présenté, le club s’offre la marque Fura pour 3 saisons


18/09/2019
Africa Sports d’Abidjan : L'entraîneur Gratecap présenté, le club s’offre la marque Fura pour 3 saisons
Antoine Bahi (à gauche) et Alexis Vagba étaient fiers d'arborer les maillots Fura en compagnie du nouvel entraîneur Jean Christophe Gratecap (au centre)

Vagba-Bahi, l’attelage sportif qui dirige l’Africa Sports d’Abidjan depuis la signature du protocole d’accord transactionnel, a présenté, ce mercredi 18 septembre 2019, le nouvel entraîneur de l’équipe de football Jean Christophe Gratecap, à l’hôtel Novotel, au Plateau, lors d’une cérémonie marquée par la signature d’un partenariat avec l’équipementier belge Talento qui a décidé d’habiller les Aiglons avec sa marque Fura.

Le président du Bureau Exécutif de l’Africa Sports d’Abidjan, Alexis Vagba, et le président délégué de la section football, Antoine Bahi, ont enfin décidé de fumer le calumet de la paix. Cette paix des braves a été matérialisée, ce mercredi 18 septembre 2019, par une double cérémonie : la signature d’un contrat d’une saison avec le nouvel entraîneur, le Français Jean Christophe Gratecap, et la signature d’un partenariat de 3 saisons avec la société belge Talento à travers sa marque Fura.

Alexis Vagba a été le premier à manifester sa joie. « Je suis très content d’être ici, dans cette salle pour sceller deux pactes. Le premier, ce sera la signature d’un contrat que nous (Bahi et moi) allons faire avec Jean Christophe Gratecap qui va se présenter tout à l’heure. Le deuxième, c’est une signature de convention qu’on va faire aussi avec un équipementier qui a accepté de nous accompagner durant 3 années, tout en sachant que la première année, le contrat peut prendre fin. Parce qu’on se prépare pour les élections et que le président qui sera élu très prochainement pourrait changer d’équipementier », a souligné Vagba avant d’ajouter que l’Africa ne regrettera pas d’être avec l’équipementier : « Le contrat est tellement bien que je pense que l’Africa a besoin de ce contrat-là »

Pour lui, cette double cérémonie scelle définitivement la fusion des deux équipes et met définitivement fin au conflit entre Antoine Bahi et lui. « Nous avons eu des problèmes très sérieux, mais on peut trouver des solutions à tout. Aujourd’hui, chacun a fait des efforts pour qu’on se retrouve là. Moi, j’en ai fait beaucoup, mais Bahi aussi en a fait. Je pense que nous devrons tous œuvrer pour ne pas que des gens soient indexés. S’il y a une faute à l’Africa, c’est ou le président du Bureau Exécutif que je suis, ou Bahi, le président délégué chargé de la section football », a-t-il indiqué avant d’inviter les Membres associés à mettre balle à terre.

Pour sa part, Antoine Bahi s’est dit heureux de se retrouver avec « le grand frère, le président Vagba. Ce n’est pas un conflit. On ne s’est pas compris…Il faut que ça s’arrête un jour. L’adage le dit. Les dents et la langue vivent ensemble, mais elles se mordent de temps en temps. C’est un mauvais vent qui est arrivé…Je voudrais profiter de l’occasion pour dire merci à Jean Christophe. Les gens vont peut-être penser qu’il est nouveau à l’Africa. Il nous a accompagnés pendant cette crise-là. Je le connais très bien, ce qui a facilité les choses. A l’AG à Yopougon, il était avec nous. Il nous a accompagnés à Gagnoa. Donc c’est quelqu’un que je connais. Quand il est arrivé et qu’on m’a dit que c’est lui, je n’y ai pas trouvé d’inconvénient. Surtout que c’est dans l’intérêt du club, je n’ai pas de problème. Si aujourd’hui, le club rival trouve quelqu’un qui peut aider l’Africa, je vais lui tendre la main », a-t-il laissé entendre, avant d’exhorter tous les Membres associés à regarder dans la même direction : « Je demande pardon à tous les Membres associés. Si vous aimez réellement l’Africa, regardez le club et non la personne du président Vagba et moi. Nous, nous sommes de passage. Ce n’est pas nous qui avons créé ce club »

Jean Christophe Gratecap : « Je vais tout mettre en œuvre pour que l’Africa joue très vite les premiers rôles »

Tout comme les deux dirigeants, le nouvel entraîneur s’est dit heureux. « Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui. Je remercie les deux présidents qui ont œuvré pour que je sois là. Je veux tout mettre en œuvre pour obtenir des résultats très vite et redorer le blason de l’Africa. Je suis très fier d’avoir été choisi pour entraîner ce club. C’est un grand club qui est connu mondialement. En France, on connait l’Africa Sports d’Abidjan. Je connais le club puisque j’étais là dans mon dernier séjour en avril. J’ai œuvré pour le maintien. J’étais à Gagnoa et à d’autres matches. J’ai connu les supporters et je vais les rassurer que je vais tout mettre en œuvre pour que l’Africa joue très vite les premiers rôles. Je peux garantir que les joueurs vont mouiller le maillot et faire honneur aux couleurs de l’Africa et au slogan « du sang sur le gazon »

Par saison, la marque Fura fournira des équipements à l’Africa Sports à hauteur de 39 300 000 francs cfa

Les dirigeants de l’Africa Sports d’Abidjan ont fait d’une pierre deux coups en présentant le nouvel entraîneur. Ils ont saisi cette opportunité pour présenter également leur nouveau partenaire belge, l’équipementier Fura. Carlot Munday, le représentant de Fura en Afrique, a traduit sa fierté d’accompagner les Aiglons. « Nous sommes très fiers d’être partenaire de l’Africa qui est un grand club d’Afrique. Le partenariat consiste à équiper l’Africa Sports en équipements pendant trois ans. L’Africa Sports n’aura plus à dépenser de l’argent pour pouvoir s’équiper. On va essayer de mettre en place des boutiques pour les supporters pour qu’ils puissent acheter les articles aux couleurs du club », a-t-il assuré.

Quant à Ouattara Kramoh, un Ivoirien résident en Belgique et représentant de la marque Fura en Afrique de l’ouest, il a fait savoir qu’il n’a pas hésité à prendre contact avec les dirigeants du club vert et rouge d’autant plus que, comme il a l’a dit, il est supporter de l’Africa Sports d’Abidjan. « Quand Talento m’a contacté, j’ai dit que si je dois signer un autre contrat ailleurs, c’est d’abord chez moi en Côte d’Ivoire et avec mon club d’abord…C’est une cagnotte qu’on a mise en place pour l’Africa Sports. C’est une cagnotte de 60 000 euros, donc qui fait 39 300 000 francs cfa toutes les saisons pendant 3 ans pour l’Africa Sports en équipement. Vous n’avez rien à débourser en équipement. Cette cagnotte, tout ce que vous voulez commander en fait partie »

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome