Elim CAN 2019 (2ème journée) : La Côte d’Ivoire renversée en Ethiopie, la mauvaise foi du pays hôte dénoncée


19/11/2019
Elim CAN 2019 (2ème journée) : La Côte d’Ivoire renversée en Ethiopie, la mauvaise foi du pays hôte dénoncée
Le défenseur Wilfried Kanon déçu n'en revient pas : la Côte d'Ivoire a été battue (2-1) par le petit poucet, l'Ethiopie

Trois jours après leur courte victoire (1-0) contre le Niger à Abidjan, les Eléphants de Côte d’Ivoire, en déplacement, sont tombés (2-1), ce mardi 19 novembre 2019, à Bahir Dar, contre l’Ethiopie, lors de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021).

Les Eléphants de Côte d’Ivoire ont mordu la poussière (2-1) devant l’Ethiopie lors de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021) disputée, le mardi 19 novembre 2019, à Bahir Dar, une ville située au Nord-Ouest du pays.

Très confiante face au petit poucet, la Côte d’Ivoire a rapidement ouvert la marque par Serge Aurier (1-0, 3è) suite à un coup de Max Gradel mal repoussé par le gardien. Mais moins d’un quart d’heure plus tard, les Walyas obtenaient l’égalisation sur coup franc de Surafel Dagnachew dévié par le mur ivoirien dans les buts de Gbohouo Sylvain. Dans l’euphorie de l’égalisation, la sélection éthiopienne a mis la pression pour faire la différence sur un contre favorable au capitaine Bekele (2-1, 26è) qui n’a eu aucune peine à glisser le ballon entre les cuisses de Gbohouo.

Les Eléphants ont beau presser dans l’espoir d’obtenir l’égalisation, rien n’y fit.

Avant cette confrontation, la FIF, via son site internet, avait dénoncé les tracasseries dont les Eléphants avaient été victimes de la part de leurs hôtes. En effet, le confrère Roger Dedi raconte que « Partie d’Abidjan, le lundi 18 novembre dernier, à 8h05 du matin, c’est à 14h05 GMT que la délégation ivoirienne a atterrit dans la capitale Éthiopienne pour une escale d’une heure » et que « C’est finalement à 23h12 que les Éléphants sont arrivés à Bahir Dar la ville où est prévue la rencontre »

Le confrère a fait savoir que « Toutes les anciennes pratiques pour épuiser et fragiliser un adversaire redoutable sont utilisées pour saper le moral de nos joueurs », avant de préciser que « Fatigués par ce long voyage mais avec un moral haut, les poulains de Kamara Ibrahim ont regagné leur hôtel puis leurs chambres sans savoir ce qui les attend ce mardi jour du match ».

Eh bien, ce qui les attendait est désormais connu : la défaite (2-1). Les Ivoiriens devront attendre pratiquement un an encore, soit le lundi 9 novembre 2020 pour espérer prendre leur revanche sur les Ethiopiens.

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2