Ligue 1 (12ème journée) : Après sa victoire sur l’Asec, l’Africa Sports d’Abidjan humilié à Gagnoa

Yssouf Diabaté (président du Sporting) : « Je suis doublement heureux même »
« On ne gagne pas l’Asec comme ça devant les gens »
21/12/2019
Ligue 1 (12ème journée) : Après sa victoire sur l’Asec, l’Africa Sports d’Abidjan humilié à Gagnoa
L'Africa Sports d'Abidjan s'est lourdement écroulé à Gagnoa (Ph d'archives)

L’Africa Sports d’Abidjan est l’une des grosses victimes de la 12ème journée de la Ligue 1. En déplacement au Stade Biaka Boda, les Aiglons ont été laminés (3-0), ce samedi 21 décembre 2019, par le Sporting club de Gagnoa.

Les Aiglons sont redescendus sur terre après leur ‘’historique’’ victoire (1-0), sur les Mimosas, lors de la 11ème journée de la Ligue 1. Le Sporting club de Gagnoa les a corrigés (3-0), ce samedi 21 décembre 2019, à l’occasion de la 12ème journée de la Ligue 1 disputée au Stade Biaka Boda.

En se rendant la Région du Goh, les poulains de Jean Christophe Gratecap avaient encore la tête dans les étoiles et avaient oublié que leurs adversaires les attendaient de pied fermes, surtout après que le président du Sporting et maire de Gagnoa, Yssouf Diabaté, Actionnaire jusqu’au bout des ongles, a décidé de venger l’Asec Mimosas, l’équipe de son cœur.

Les Vert et Rouge n’ont pas pris la menace au sérieux. Menés en première mi-temps, ils ont été refroidis au moment où ils couraient après l’égalisation. Et le Sporting a choisi les 4 minutes de temps additionnel pour achever l’aigle, en inscrivant deux autres buts.

En tout cas, Yssouf Diabaté considère cette victoire comme une véritable vengeance. « Moi, personnellement, je considère cette victoire comme une vengeance. Certes, les joueurs ont gagné pour le club, mais pour moi, c’est une vengeance parce que je n’ai pas digéré cette défaite-là (Africa Sports d’Abidjan-Asec Mimosas : 1-0, ndlr). Pour moi, c’est une vengeance. Et je l’avais annoncée. On ne gagne pas l’Asec comme ça devant les gens. Pour une première fois, les supporters vont nombreux au terrain et l’Africa nous gagne. Pour moi, c’est une vraie vengeance. Non ! Je suis trop content », a-t-il confié au téléphone avant d’ajouter que « Je suis doublement heureux même ».

 

Adolphe Angoua

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.com, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

Adolphe ANGOUA

|

  • SOURCE: Linfodrome

1 | 2

 

Videodrome