Athlétisme / stage de formation de jeunes : A:nthony Koffi (Expert CIAD/ IAAF) « La Confejes veut aider les pays à former les jeunes talents»


Anthony Koffi et d'autres coachs, en séance de travail avec des athlètes de sprint
En prélude au Meeting international Gabriel Tiacoh, le 27 avril à Abidjan, une trentaine de jeunes athlètes de la catégorie cadets participent à un stage de formation organisé par la Confejes au stade Félix Houphouet-Boigny. Le jeudi 18 avril, à l'ouverture de cette formation qui s’achèvera le 26 avril prochain, Anthony Koffi, expert du Centre international d'athlétisme de Dakar et de l'IAAF, a présenté les motivations de ce stage et les objectifs visés.

Les groupes de travail

Le contenu du stage est très varié. Nous avons plusieurs groupes de travail selon les spécialités. Il y a le groupe sprint qui regroupe le plus grand nombre d’athlètes, il y a un groupe de saut et nous avons une lanceuse de javelot et un autre groupe de demi-fond et de haies. Nous avons dix jours de stage avec ces athlètes qui sont des cadets. Ils ne vont pas faire de l'entraînement comme s'ils étaient des professionnels, mais nous allons leur donner les bases élémentaires de leurs spécialités respectives par rapport à leur âge. Ainsi, ils assimileront mieux et leurs coachs qui son nos collaborateurs, apprendront à nos côtés. Nous espérons que lorsqu'ils retourneront chez eux, ils poursuivront le travail.

L'objectif de la Confejes

C'est un stage à long terme parce que la Confejes veut aider les pays francophones à commencer à travailler chez eux. Par exemple, la Côte d'Ivoire a déjà lancé une opération de détection de jeunes talents. On est donc parti de cette opération de détection, ce qui explique pourquoi le stage commence en Côte d'Ivoire. Les jeunes présents à ce stage sont sortis de cette opération de détection. On a retenu les jeunes qui étaient au championnat d'Afrique des cadets, récemment, au Nigeria. On va leur donner les bases élémentaires de ce qui est fondamental au niveau des cadets. En plus de l'entraînement, il y aura deux compétitions. On aura la première le samedi 20 avril et la seconde, le 27 avril, jour du Meeting international Gabriel Tiacoh au stade Félix Houphouet-Boigny. En plus des internationaux étrangers, on va associer les jeunes à cette compétition pour qu'ils aient la sensation de la compétition, parce que cela est motivant.

La formation des encadreurs

Parallèlement aux séances pratiques pour les encadreurs, c'est-à-dire les entraîneurs des jeunes, les directeurs techniques, les secrétaires techniques et les officiels techniques, on va animer plusieurs thèmes pour une renforcement des compétences. Le stage a bien commencé, tout se déroule bien en dehors de la chaleur. Mais en Afrique, nous sommes habitués à cela. Au niveau de la sécurité sanitaire, il n'ya pas de problème. Dr Yacé Félicien est là, tout se passe bien.

Les thèmes au programme

Cet après-midi (18/04/2013), avec les entraîneurs, on va avoir un échange tribune libre pour permettre à chaque délégation d'exprimer ses besoins. Ensuite, on aura les thèmes suivants : ''Rôle et fonction d'un directeur technique'', ''Quels officiels techniques pour la compétition ?''. Au niveau des entraîneurs de jeunes, le thème sera ''l’entraînement pour les jeunes''. Au niveau des thèmes d'entraînement, on a ''la planification à long terme''. A chaque catégorie d'âge, selon les critères de l'IAAF, cela est fondamental dans la préparation pour que l'athlète fasse du haut niveau plus tard. Je vais animer un thème sur le renforcement musculaire du jeune athlète. Il ne faut pas bousiller la croissance naturelle de l'enfant, donc il y a des recommandations à respecter. On verra un thème sur la planification d'une saison d'athlétisme. Et on va avoir une table ronde au cours de laquelle on va demander aux coachs quelles sont leurs attentes. Par rapport à cela, on va définir un thème. Et nous avons demandé au Comité national Olympique de Côte d'Ivoire de faire un cours d’administration de sport. C'est-à-dire sur les différents partenaires du processus que nous voulons mettre en place. Pour ce stage, c'est la Confejes, mais il va y avoir derrière, la fédération, la Confédération africaine, l'IAAF...

L'objectif à Long terme

A long terme, l'objectif ce se stage, c'est aider les pays à amener les jeunes talents à devenir, pas forcément des stars, mais des athlètes de bon niveau. Parce que lorsque l'athlète commence comme cadet, junior, senior et athlète de haut niveau, comment on peut l'accompagner, pour qu'en plus de l'entraînement, il suive bien ses études et qu'il gagne sa vie ? Même pour ceux qui ne vont pas à l'école, comment peut-on les orienter au plan social pour leur permettre de gagner leur vie ? C'est pour cette raison qu'on a fait venir les athlètes du centre de Dakar qui peuvent être un exemple. Il y a des athlètes qui sont au centre mais qui vont à l'école. Ce sont des mesures d'accompagnement qui consistent à prendre un talent et en faire un homme dans la société.

Propos recueillis par Alphonse CAMARA

Alphonse Camara

|

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte