Comment Lomé a contré Ebola


21/04/2015 | | Commenter l'article
2368

Depuis des heures le 111(n° Ebola) n’arrête pas de sonner et les cinquante personnels de santé du centre de veille et d’évaluation n’en peuvent plus. C’est la saison des pluies, la saison chérie du virus qui ravage les pays voisins et pour l’équipe du ministère de la santé, l’heure de vérité du dispositif mis en place dès les premiers cas, avant même l’alerte internationale, sur ordre expresse de la présidence de la république. 3 objectifs pour cette base d’alerte: localiser, évaluer, informer, avec un soucis constant de solidarité envers les pays voisins, durement touchés. Et 2 ennemis : un virus galopant et les rumeurs qui naissent dans tout le pays, risquant de susciter angoisse et confusion.

 

Encouragements présidentiels

Lucien, chef d’équipe de nuit du centre, se souvient : « même la nuit il y avait parfois des centaines d’appels le plus souvent pour rien et plusieurs fois par nuit au plus fort de la crise, les messages du président, pour faire le point et nous encourager ».

En 18 mois d’activité le centre ne détectera que 2 cas présumés d’Ebola : sur un marin philippin en provenance de Lagos et une étudiante de retour du Sierra Leone. Un succès que les experts attribuent à la précocité de la veille mise en place par le ministère de la santé et à la détermination et la compétence des équipes sanitaires, pourtant handicapées par le manque d’un laboratoire adéquat. La surveillance sanitaire aux frontières s’est grandement renforcée. Des personnels de santé ainsi que des cellules d’isolement pour d’éventuels cas suspects ont été mises en place à l’aéroport international de Lomé, au port autonome ainsi qu’aux frontières terrestres à l’Ouest, à l’Est et au Nord du pays.

 

Prévenir et informer : l’arme anti-panique

Autre point fort : la qualité et l’esprit pratique de la communication dédiée à la prévention : affiches, émissions de radio, diffusion de cassettes vidéo et audio, internet, les services de santé ont tiré toutes les cartouches à leur disposition, assez vite pour éviter l’épidémie et les paniques, parfois entretenues par des irresponsables toujours en manque d’une polémique, dans un pays où l’information comme la rumeur sont librement disponibles sur la Toile.

 

Une politique de santé appropriée

Le tout sans aide internationale ou presque : l’efficacité du système togolais tient surtout à ce qu’il s’inscrit dans une politique à long terme de réforme du système de santé. La formation au cours de la décennie écoulée de dizaines de professionnels aguerris, permet en effet de mettre en œuvre la vigilance sanitaire qu’impose le développement des activités portuaires et de services. Dans le même temps elle répond aux besoins d’une médecine de proximité, durable et réactive, en particulier dans des communautés rurales qui connaissent un regain de dynamisme.

Reste qu’en regard des drames sanitaires que connaissent la plupart des pays voisins, la situation togolaise intéresse les experts qui y voient « l’effet d’une gouvernance pragmatique à l’écoute du monde et des gens » selon les mots d’un homme de l’OMS. Peut-être simplement les effets d’une politique sanitaire et sociale autonome, nationale, comme il pourrait en exister dans chaque pays d’Afrique.

 

Moussa Amadou

Recevez toute l'actualité directement
dans votre boîte e-mail !


Du lundi au vendredi, recevez chaque matin l'essentiel de l'actualité :
politique, économique, société, sport...

amadou moussa

|

  • SOURCE: Linfodrome

TEMOIN D'UNE INFO

Vous avez été témoin d’un fait intéressant, d’une info exclusive,

vous avez en votre possession un document que vous souhaitez rendre public,

Vous avez filmé avec votre téléphone portable une scène cocasse, un accident, une dispute, une star du showbiz,

Vous avez enregistré une discussion importante ou compromettante.

EN CONTINU

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Le phénomène des microbes: un autre regard

06/09/2015
| NAHI PREGNON CLAUDE
    |
  • Linfodrome

Émerger jusque dans les étoiles

22/06/2015
| Jean-antoine Zinsou
    |
  • Linfodrome

Jean-Pierre Fabre brasse du vent

04/05/2015
| Sényo andiala
    |
  • Linfodrome
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte