Jean-Pierre Fabre brasse du vent


04/05/2015 | | Commenter l'article
2862

Arrivé en deuxième position de l’élection présidentielle togolaise, l’opposant Jean-Pierre Fabre a immédiatement dénoncé les résultats rendus publics mardi soir par la Commission électorale. Au-delà de ces accusations infondées dont Jean-Pierre Fabre à l’habitude, l’opposition n’a pas réussi, à l’image des deux scrutins précédents, à apporter les preuves de ses affirmations. Selon les premiers chiffres publiés par la Commission électorale mercredi, le président sortant a obtenu 58,75% des suffrages contre près de 34,95% pour Jean-Pierre Fabre.

La Cour constitutionnelle togolaise devrait prononcer les résultats définitifs de ce scrutin en fin de semaine. Néanmoins, l’ANC n’a introduit aucun recours auprès de la Cour constitutionnelle concernant les résultats provisoires de l’élection présidentielle. Ainsi, au lieu d’apporter des preuves devant la communauté internationale et la seule institution habilitée pour les contentieux électoraux, Jean-Pierre Fabre réclame l’annulation pure et simple des 16 commissions électorales locales indépendantes qu’il considère litigieuses ; la plaisanterie d’un vieil homme quelque peu égaré.

L’ONU pour sa part a officiellement qualifié le scrutin de« crédible, libre et transparent », un constat partagé par les autres observateurs internationaux largement présents dans tous les bureaux de vote lors du scrutin et par l’ensemble des diplomates étrangers au Togo. Par ailleurs, les trois autres candidats de l’opposition présents lors de l’annonce des résultats ont salué et reconnu la large victoire du président sortant.

Cependant, M. Fabre ne s’est pas arrêté à proférer ses accusations infondées, il a persisté dans sa tromperie et s’est auto-proclamé président élu contestant ainsi les résultats de la Commission électorale où siégeaient paritairement des membres de sa formation politique. Il prétendait avoir remporté la présidentielle avec 52,20% des suffrages. Sauf que pour en arriver à ces chiffres totalement différents, l’ANC a écarté 40 % des procès-verbaux électoraux qu’ils jugent frauduleux et sans pour autant fournir aucun élément concret de fraude. Jean-Pierre Fabre n’avait d’ailleurs rien fourni non plus, mercredi, aux présidents ghanéen et ivoirien qui lui demandaient des preuves de tout ce qu’il prétendait dénoncer.

Pour Jean-Pierre Fabre, il ne restait plus que le mensonge et le déni absurde de la réalité, mais il lui restait aussi malheureusement le recours à la rue. Cette odieuse menace, Fabre l’avait agitée avant même l’organisation du scrutin. Mais les togolais sont un peuple qui a trouvé la voie de la sagesse et du pacifisme, et à ce jour, le calme absolu qui règne à Lomé semble prouver que Jean-Pierre Fabre n’est guère plus bon qu’à brasser du vent.

 

Sényo Andiala

Sényo andiala

|

  • SOURCE: Linfodrome

TEMOIN D'UNE INFO

Vous avez été témoin d’un fait intéressant, d’une info exclusive,

vous avez en votre possession un document que vous souhaitez rendre public,

Vous avez filmé avec votre téléphone portable une scène cocasse, un accident, une dispute, une star du showbiz,

Vous avez enregistré une discussion importante ou compromettante.

Previous ◁ | ▷ Next

LES ARTICLES LES PLUS LUS

Le phénomène des microbes: un autre regard

06/09/2015
| NAHI PREGNON CLAUDE
    |
  • Linfodrome

Émerger jusque dans les étoiles

22/06/2015
| Jean-antoine Zinsou
    |
  • Linfodrome

Jean-Pierre Fabre brasse du vent

04/05/2015
| Sényo andiala
    |
  • Linfodrome

Videodrome

Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte