Présidentielles 2010, Chute de Gbagbo...

Les révélations du livre de Charles Blé Goudé
Charles Ble Goude
Ce livre est-il proscrit à la vente sur le territoire ivoirien ? Introuvable dans les librairies à Abidjan, le dernier ouvrage de Charles Blé Goudé : «Côte d'Ivoire: Traquenard électoral», édité en fin d'année dernière en France par L'Harmattan, circule depuis quelques semaines sous le manteau.

Le régime actuel en a fait un mythe, comme toutes les œuvres frappées d'ostracisme ou soumises à la censure, après l'interdiction de sa sortie officielle le mercredi 18 janvier au Baron de Yopougon. Ce livre revient sur la dernière décennie mouvementée de l'histoire de la Côte d'Ivoire. L'auteur qui se présente comme un «témoin vivant et acteur de l'histoire présente de la Côte d'Ivoire», fait des révélations sur le virage électoral des présidentielles d'octobre et de novembre 2010 ayant abouti à un contentieux électoral sanglant. Avec comme corollaire, la bataille d'Abidjan et la chute de l'ex-président, Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011. D'entrée de jeu, le président des (ex) Jeunes Patriotes ivoiriens, en exil depuis l'effondrement de l'ex-régime de la Refondation, donne les raisons qui l'ont poussé à écrire ce livre. «Les faits. Dire les faits. Nommer les faits. Raconter, énoncer les faits ; exposer leur déroulement, dévoiler leurs causes... Laisser parler les faits tels que je les ai vus et vécus. Fixer, graver ce qui s'est réellement passé dans la mémoire collective et contribuer à l'écriture de notre histoire. Écrire nous-mêmes notre histoire… Écrire tout simplement pour combattre la falsification de notre histoire», explique-t-il dans une note introductive. Charles Blé Goudé dédie sa troisième production à «toutes les victimes de la crise ivoirienne» et aux «enfants nés pendant la guerre», à qui il «souhaite de grandir dans un pays en paix». L'auteur de «Côte d'Ivoire : Traquenard électoral» adresse cette exhortation aux populations ivoiriennes qui ont souffert des affres d'une décennie de guerre civile, accentuée par une crise postélectorale sans précédent. «A tous ceux qui parce qu'humiliés, blessés, spoliés, ruminent une vengeance, je vous invite à cultiver l'amour là où on vous a servi la haine : car la plus belle vengeance c'est le pardon», écrit le dernier ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l'Emploi de l'ex-président Laurent Gbagbo. A travers ces lignes qui suivent, découvrez les «bonnes feuilles» d'un livre qui fera certainement débat.

ANASSE ANASSE

Super User

|

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry's standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged.

  • SOURCE: L'inter
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte