Mutinerie dans l’armée

Aïchatou Mindaoudou (ONUCI): « Il faut professionnaliser l’armée ivoirienne et la rendre plus républicaine »


DR

La représentante spéciale des Nations unies en Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou, s’est ouverte à nos confrères de RFI pour dresser le bilan des 14 ans de présence onusienne en Côte d’Ivoire.

« Les mouvements dans les casernes ont leur réponse, toute définie, dans la loi de programmation militaire qu’il faut mettre en œuvre. L’un des éléments de cette réforme s’articule autour de la professionnalisation de l’armée et autour de la nécessité de rendre l’armée plus républicaine, et surtout une armée qui est tournée vers la protection des citoyens », a déclaré Aïchatou Mindaoudou à RFI. La cheffe de l’ONUCI répondait à la question de savoir pourquoi l’ONU n’a-t-elle pas prolongé la mission alors que dans certaines casernes la situation est instable et que les armes circulent encore dans le pays. « Une mission de maintien de la paix n’a pas vocation à tout faire dans un pays. Le rôle des Nations unies, ce n’est pas de nous conduire au paradis, c’est de nous éviter l’enfer. Comparez ce qui s’est passé en 2004 ici, en Côte d’Ivoire, à ce qui se passe en 2017. Tout observateur averti de la situation en Côte d’Ivoire sait que a situation a évolué. Il reste encore des choses à faire », a-t-elle ajouté.

Condamnant les différents mouvements de militaires intervenus récemment, Aïchatou Mindaoudou s’est par ailleurs réjouie que les mutins n’aient jamais remis en question les institutions nationales. « Ce sont des revendications pécuniaires », a-t-elle indiqué. Sur la question du DDR (désarmement-démobilisation et réintégration) d’anciens soldats, la représentante spéciale des Nations unies pense que le processus ivoirien a été l’une des réussites dans les pays en conflit. « Le DDR de Côte d’Ivoire est le DDR le mieux réussi de toute l’histoire du DDR. Mais ces processus de DDR, comment tous les processus de sortie de crise, ne peuvent pas être le garant ou la caution du comportement individuel ou collectif des personnes. Il n’en demeure pas moins qu’une attention particulière doit être encore accordée au renforcement de la réintégration des ex-combattants », a-t-elle souhaité.

David YALA

 

David YALA

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte