Le Pdci en deuil : Hortense Aka Anghui, maire de Port-Bouët, est décédée


La défunte maire de Port-Bouët, Hortense Aka Anghui, disparait après plus d'un demi-siècle au service de son pays

 Le Pdci-Rda vient d'être frappé par un autre deuil, avec le décès dans la nuit du vendredi 29 au samedi 30 septembre de l'ex-maire de Port-Bouët, Hortense Aka Anghui, après le ministre Dagobert Banzio dont les obsèques sont annoncées dans les prochains jours.

Le Pdci-Rda est en deuil. Hortense Aka ANGHUI, le maire de Port-Bouët, est décédée. La triste nouvelle qui nous est parvenue, ce samedi 30 septembre 2017, a été confirmée par un membre de la haute direction du Pdci, sa famille politique qu’elle aura servie pendant toute sa vie. L’ancienne ministre, député et maire, terrassée par la maladie depuis un bon moment, a tiré sa révérence dans un hôpital d'Abidjan, dans la nuit du vendredi 29 septembre 2017 après plus d’un demi-siècle au service de son pays.

Vice-présidente du Pdci-Rda, au moment de son décès, Mme Aka Anghui est le maire de Port-Bouët depuis 1980. Soit 37 ans à la tête de cette commune après en avoir été le député pendant 25 ans, de 1965 à 1990.

Cette universitaire des premières heures de l’indépendance, Docteur en pharmacie de son état, a servi dans le premier gouvernement de la première République de Côte d’Ivoire sous feu Félix Houphouët-Boigny comme ministre de la Promotion de la Femmes de 1986 à 1990. Elle aura cumulé cette  expérience gouvernementale avec le poste très disputé à l’époque de présidente de la défunte Association des femmes ivoiriennes (Afi) qu’elle a dirigée de 1984 à 1991.

Née Hortense Dadié en 1933, et mariée à l’ingénieur agronome Joseph Aka Anghui, la cadette du célèbre écrivain, Bernard Blin Dadié, aurait bouclé ses 84 ans dans deux mois, le 18 décembre prochain.

Elle laisse derrière elle une famille de 6 enfants ainsi que le Pdci-Rda, sa famille politique, au moment où cette formation  septuagénaire affûte ses armes pour la reconquête du pouvoir en 2020.

C’est le 3ème deuil, en un mois, qui frappe le parti de Henri Konan Bédié, suite au décès successif de l’ex-ministre Dagobert Banzio, le 26 août passé et de François Konan Banny, annoncé le mardi 26 septembre dernier.

Félix D.BONY

Félix D. Bony

|

  • SOURCE: Linfodrome
Previous ◁ | ▷ Next
Vous n'avez pas de compte? Créez votre compte

Connectez vous a votre compte